Space X se dirige vers une mission spatiale habitée avant la fin de l’année

Espace

Par Jules le

L’entreprise spatiale d’Elon Musk et la NASA ont mis en place un nouveau calendrier de test qui prévoit un premier essai de vol habité avec une capsule Dragon en décembre 2018. L’idée à long terme étant de ne plus avoir à dépendre de la Russie pour les voyages vers l’ISS.

Crédit:

Avec la mise au rebut de la navette spatiale américaine en juillet 2011, les États-Unis doivent depuis se tourner vers la Russie et la capsule Soyouz pour envoyer des astronautes à bord de la Station Spatiale Internationale. En revanche pour ce qui est du transport de fret vers l’ISS, la NASA compte depuis 2012 sur l’entreprise Space X pour s’en acquitter.

Rocketman with blond hair

Bien que 12 des 13 missions de ravitaillement se soient déroulées sans accroc, la société d’Elon Musk et l’agence spatiale américaine aimeraient rapidement passer à la prochaine étape, à savoir conduire des missions habitées en direction de l’ISS.

Il faut dire que devoir dépendre des Russes pour le transport et le rapatriement des astronautes n’est pas du goût de l’Oncle Sam. Washington a ainsi missionné Space X, mais également Boeing, pour qu’une alternative à la capsule Soyouz soit mise en chantier.

Crédit:

L’affaire n’est pour autant pas à la précipitation. Le site Space News fait état d’un changement de planning de la part de Space X et de la NASA. En effet, le premier test de vol habité de la capsule Dragon, initialement prévu pour le mois d’août prochain, a été repoussé au mois de décembre 2018. De son côté, Boeing effectuera un premier vol d’essai inhabité de sa capsule CST-100 Starliner en août, avant de tester une mission habitée en novembre 2018.

Dans le cas où les tests se concluraient positivement, les premières missions de transports pourraient débuter à l’horizon 2019.