Bouygues Telecom ouvre le premier pilote 5G en conditions réelles en France

Télécom

Par Gregori Pujol le

Bordeaux est officiellement la première ville de France à accueillir un pilote 5G. Bouygues Telecom a en effet ouvert ce matin le premier pilote 5G en France, à partir de deux antennes-relais de son réseau, distantes d’une dizaine de kilomètres.

De nombreuses communications ont ainsi été établies entre ces deux premiers sites équipés en 5G, illustrant de nouveaux usages que seule la 5G permettra :

  • Le pilotage à distance de véhicules,
  • La transmission simultanée de 10 flux vidéo 4K live,
  • La télémédecine mobile en réalité augmentée, avec Nomadeec, solution de la société bordelaise Exelus,
  • La télémaintenance avec l’application 5G Remote Expert, développée par HoloForge Interactive, division holographique d’Asobo Studio pour Bouygues Telecom.

Enfin, un test de débit a été réalisé avec un débit descendant observé de 2,3 Gb/s, un débit montant de 260 Mb/s et une latence extrêmement faible de 7,5 ms.

Les équipements déployés sont les premiers mis à disposition par l’équipementier Huawei et sont similaires à ceux qui seront mis en œuvre dans le déploiement effectif de la 5G. Bouygues Telecom dispose donc déjà d’un réseau 3GPP R15 NSA (Non Stand Alone) de bout-en-bout avec l’ensemble des composants 4G et 5G : accès, transport et cœur de réseau. Plusieurs dizaines d’antennes seront ajoutées progressivement sur Bordeaux au cours des prochaines semaines. D’autres pilotes 5G Bouygues Telecom verront le jour dans plusieurs villes de France.

La 5G deviendra une réalité en France à partir de 2020 grâce à la capacité réseau supplémentaire qu’elle apportera, nécessaire pour écouler l’accroissement considérable du trafic mobile des Français, qui double chaque année. La seconde étape de la 5G représentera une opportunité de croissance pour les entreprises : la très faible latence, les débits élevés et la fiabilité des échanges de données permettront le développement de nouveaux services qui seront utilisés tant par les entreprises que par le grand public. Cette seconde étape devrait démarrer progressivement à partir de 2023.