Face au succès d’Apple, Amazon et Google prépareraient leurs propres « AirPods »

Apple

Par Henri le

Bien qu’ils aient fait l’objet de vives critiques à leur sortie, les AirPods se vendent très bien. Et d’autres géants aimeraient bien surfer sur ce succès.

Trop chers, pas assez qualitatif… Malgré tout ce qu’on a dit sur eux, les AirPods s’écoulent visiblement très bien. Cela montre que la disparition du port-jack a permis de les mettre sérieusement en avant. Et même si la firme de Cupertino ne communique pas sur ses chiffres de vente, elle a bien l’intention de leur réserver une place de choix dans l’écosystème de la marque.

Le succès du périphérique n’est pas passé inaperçu. D’après Ming Chi Kuo, analyste réputé et toujours bien renseigné sur la Pomme, Amazon et Google prépareraient également leur modèle d’écouteurs sans-fil pour profiter de cet engouement. Un fournisseur et un assembleur seraient déjà sur le coup. Il s’est confié au site 9to5Mac à ce sujet.

« Le succès des AirPods a attiré l’attention de Google et d’Amazon et ces deux sociétés lanceront des produits identiques aux AirPods à partir de 2019. Les expéditions combinées de deux marques atteindront probablement 10 à 20 millions d’unités. Goertek (NDLR à l’assemblage) et Unitech sont les seuls fournisseurs de Google et Amazon »

Une décision qui tombe finalement sous le sens. Google tente depuis un bon moment de s’insérer profondément sur le milieu du smartphone et bénéficierait du succès d’un équivalent d’AirPods sous Android. De son côté, Amazon y verrait un bon moyen de mettre en avant son assistant vocal Alexa.

Mais Apple n’a pas l’intention de rester les bras croisés. On vous expliquait il y a peu que la firme travaillait sur une ou deux nouvelles versions de ses écouteurs, qui seraient à l’avenir waterproof et compatibles avec Siri. De récents brevets indiquaient même que ces derniers pourraient embarquer des capteurs biométriques afin de calculer la fréquence cardiaque ou la température corporelle du porteur. Le secteur de la santé semble en effet de plus en plus porteur pour la firme californienne, et Ming Chi-Kuo estime que 100 millions de paires auront trouvé preneur d’ici 2021.