Attention, un hacker menace de révéler vos activités sur les sites pornos

Sécurité

Par Manon le

Vous avez un nouveau message. Mais ce n’est pas une bonne nouvelle. En effet, un hacker fait chanter des milliers d’internautes en échange de son silence sur leur activité sur les sites pornos. La police invite les victimes à signaler l’arnaque sur Pharos et à ne surtout pas payer la rançon.

L’arnaque a débuté l’année dernière, mais le hacker devient de plus en plus gourmand, rien ne semble pouvoir le stopper. En janvier, les autorités françaises ont reçu plus de 10 000 signalements. Le maître chanteur demande à ce que l’on lui verse 500 euros en échange de son silence. Si les victimes refusent de coopérer, il menace de révéler à tout leur entourage leur activité sur les sites pornos.

« 500 euros est un juste prix pour notre petit secret »

Le hacker est malin, il sait à quelle corde sensible s’attaquer. Dans le mail, après vous avoir informé qu’il avait piraté votre ordinateur, il menace de révéler à tous vos contacts vos activités sur les sites pornographiques. Le maître chanteur vous annonce ensuite que vous avez 48h pour lui verser la somme de 500 euros à payer en bitcoin (une monnaie virtuelle assurant l’anonymat des fonds). Rassurez-vous, si vous ne payez pas, ces prétendus enregistrements vidéos de vous-mêmes en train de regarder du porno ne seront pas envoyés à votre entourage. Quoi qu’il en soit, le mail aura pu effrayer un certain nombre de personnes.

Une arnaque à grande échelle

Sur les 10 000 signalements effectués en janvier « 80% ont trait à cette arnaque » déclare François-Xavier Masson, patron de l’Office Central contre la criminalité liée aux Technologies de l’Information et de la Communication (OCLTIC). Masson s’inquiète de l’ampleur que prend le phénomène « On travaille sur cette arnaque depuis l’été 2018, mais ces dernières semaines nous avons reçu des centaines d’appels, c’est une vraie campagne active et qui touche tout le monde ».

Le hacker ne semble reculer devant rien, mais l’attaque reste inoffensive si vous n’y répondez pas. Le patron de l’OCLTIC précise néanmoins qu’il est important de signaler le mail sur Pharos (Plateforme d’Harmonisation, d’Analyse, de Regroupement et d’Orientation des Signalements) et de changer vos mots de passe.