Spotify est devenu rentable

Business

Par Olivier le

Pour la première fois dans sa relativement courte histoire, Spotify a tous les signaux financiers au vert. De bon augure pour le développement du service de streaming, et pour faire face à la concurrence.

Spotify a confirmé cette semaine son intérêt pour le marché du podcast, avec l’acquisition annoncée de la maison de production Gimlet Media et de l’éditeur de solutions de création de podcasts Anchor. Des achats d’une valeur (non confirmée) de 200 millions de dollars, ce qui peut paraitre bien cher pour l’entreprise… mais le service de streaming en a les moyens.

Près de 100 millions d’abonnés payants

La société a en effet présenté les résultats de son dernier trimestre, et surprise : pour la première fois en 13 ans d’existence, Spotify est rentable ! L’entreprise affiche des bénéfices (399 millions d’euros), un résultat d’exploitation (94 millions) et une trésorerie (150 millions) dans le vert. C’est un signe évidemment positif pour Spotify, mais aussi pour le reste de l’industrie du streaming : oui, il est possible de générer des profits dans ce secteur.

La plupart des services de streaming de musique, si ce n’est tous, perdent de l’argent. Les frais d’infrastructures, de développement, de marketing, et surtout les licences à reverser aux maisons de disques représentent des charges lourdes mais Spotify est donc parvenu à s’en tirer.

Spotify a également annoncé un chiffre d’affaires de 1,3 milliards d’euros ainsi qu’un total de 207 millions d’utilisateurs mensuels actifs. 96 millions d’entre eux payent un abonnement pour accéder au catalogue du service, un chiffre qui se compare favorablement face au grand rival Apple Music, qui a atteint les 50 millions d’abonnés payants.

Malgré ces résultats, l’avenir n’est pas pavé que de bonnes nouvelles. Spotify a ainsi prévenu d’une perte comprise entre 50 et 100 millions d’euros au premier trimestre 2019, et de 200 à 360 millions sur l’ensemble de l’année…