Dragon Ball Super Broly : tout ce qu’il faut savoir sur le guerrier légendaire

Dernier film en date de la licence aux guerriers à la chevelure rebelle, Dragon Ball Super : Broly est attendu de pied ferme par les fans de la licence. Il vient en effet poursuivre la série animée, diffusée actuellement sur Toonami et TFX. Qui est Broly, pourquoi est-il déjà connu par les amateurs de la première heure ? Retour sur un mythe musclé.

Si le film Broly de 2019 présente un nouveau personnage opposé à Goku et Végéta, le nom même de ce dernier existe déjà depuis un bon bout de temps. 1993 plus précisément. À l’époque, en plein milieu de l’arc mettant en scène le redoutable Cell, sort un OAV qui va marquer bon nombre de spectateurs. Très proche d’un film, un OAV est une production bien plus longue qu’un épisode classique, destiné directement au marché de la vidéo, et souvent – dans le cas de Dragon Ball – sans rapport direct avec l’histoire de la série.

C’est dans ce cadre qu’arrive Dragon Ball Z : Broly Le Super Guerrier en mars 1993 au Japon. Le contexte est simple, un ancien habitant de la planète natale des saiyens, peuple auquel appartiennent Goku et Vegeta, rend visite à ce dernier pour lui proposer d’être le roi de la nouvelle planète Vegeta. L’ancienne ayant été détruite par le puissant Freezer, il suit de bonne grâce ce mystérieux émissaire, du nom de Paragus. Une fois sur place, l’équipe de héros composée de Goku, Krilin, Trunks, Piccolo, Sangohan et Vegeta découvre non seulement des contrées peu engageantes mais surtout le fils dudit Paragus, un certain Broly.

Une force phénoménale

Psychopathe en puissance, il dispose d’une force phénoménale et n’aspire qu’à une chose, détruire tout ce qui lui fait face, notamment Goku. Ce dernier lui a en effet causé un traumatisme par ses cris incessants alors qu’ils étaient encore enfants dans la maternité locale. Monstre inarrêtable, Broly est resté dans les mémoires grâce à cette image de guerrier ultime uniquement dirigé par la haine.

Loin des ennemis habituels de la série, qui disposent d’une certaine conscience de leurs actes, Broly est une force qui avance dans sa folie. Il faudra un dernier sursaut de Goku pour en venir à bout et ce malgré le massacre impitoyable de tous ses compagnons. Deux autres OAV suivront, Le Retour de Broly en mars 1994 et Bio Broly en juillet de la même année, mais sans atteindre le même statut de “film” culte que le Broly Original. Dragon Ball Super : Broly serait donc une énième suite ? Pas du tout. Pour une bonne et simple raison : le canon.

Le terme désigne tout est ce qui est en accord avec l’univers original d’une oeuvre. Pour Dragon Ball cela correspond en gros à tout ce qui a été scénarisé par le créateur de la saga, Akira Toriyama. Ce qui n’est pas le cas des trois films des années 90. Le Broly dans sa version de 1993 n’a donc rien à faire dans la série animée, et ne peut donc pas apparaître dans un film qui fait office de suite à cette dernière. Dragon Ball Super Broly présente donc un personnage inédit, qui partage tout de même de nombreux traits communs avec le combattant enragé de l’époque. Notamment ses capacités exceptionnelles. L’histoire en revanche se concentre désormais en grande partie sur le passé des saiyens, à savoir l’ensemble des événements se déroulant avant la destruction de leur monde.

Une tranche de vie fondatrice pour toute la saga qui reprend la courte histoire présente dans le chapitre Dragon Ball Minus, publié dans le manga spin-off Jaco le Patrouilleur Galactique. Elle introduit Baddack et Giné, les parents de Goku, présents également dans ce dernier film Broly. De quoi donner du sens à la rencontre entre Vegeta, Goku et Broly, rares survivants du cataclysme et héritiers d’une civilisation perdue. Un aspect plus narratif qui n’empêche pas le film de reprendre la thématique du pouvoir exponentiel de Broly et d’en faire l’un des plus grands dangers affrontés par les héros de la série. Simplement mentionnée dans la suite du manga Dragon Ball Super au Japon, afin d’introduire l’arc de Moro, l’aventure Dragon Ball Super : Broly doit donc être vue au cinéma pour pouvoir faire le lien avec les actuelles et futures nouvelles péripéties de Goku et compagnie.

Dragon Ball Super : Broly, à découvrir dès maintenant dans nos salles obscures !