Wiko : La concurrence pousse le fabricant à réduire ses effectifs

Smartphone

Par Jules le

Connu pour ses smartphones d’entrée et de milieu de gamme, Wiko a de plus en plus de mal à s’imposer face au déferlement des téléphones de Huawei ou Honor pour ne citer qu’eux. Des difficultés qui poussent le fabricant à tailler dans ses effectifs.  

L’année dernière, le marché des smartphones a connu un léger recul. En effet, selon l’institut GFK, il s’est écoulé 3% de moins de téléphones en 2018 qu’en 2017. Une baisse qui peut paraître anodine au premier abord, mais qui n’est pas sans conséquences pour certains acteurs de l’industrie.

Départ volontaire

Ce recul des ventes porte un coup dur à la santé financière de Wiko. Le groupe, qui compte 250 employés en France, vient d’annoncer la mise en place d’une rupture conventionnelle collective, basée sur le volontariat. “Il n’y a pas de plan de licenciements forcés“, assure-t-on à nos confrères des Numériques.

Wiko estime également que l’arrivée de Xiaomi et Honor sur le marché français, avec des appareils sérieux sur le segment de l’entrée de gamme, n’est pas étrangère à la mise en place d’une stratégie de “réduction des coûts“.

Reste à voir si la sortie prochaine des Wiko View 3 et View 3 Pro permettra au chiffre d’affaires du fabricant chinois de renouer avec la croissance.