Black Mirror : les grandes thématiques à venir dans la saison 5 sur Netflix

Série

Par Remi Lou le

On vous en parlait tout à l’heure, la première bande annonce de la saison 5 de Black Mirror est enfin arrivée. C’est l’occasion d’en savoir plus sur les thématiques qui vont être abordées dans ces trois prochains épisodes.

La cinquième saison de Black Mirror s’est dévoilée un peu plus tôt dans une toute première bande-annonce et une date de sortie. Ce sera le 5 juin prochain. Après plus d’un an d’attente, malgré un léger sursis avec l’épisode bonus et interactif Bandersnatch, cette saison est extrêmement attendue.

C’est l’occasion de confirmer le casting, qui sera composé pour l’occasion de Miley Cyrus, Anthony Mackie, Yahya Abdul-Mateen II, Topher Grace, Damson Idris, Andrew Scott, Nicole Beharie, Pom Klementieff, Angourie Rice, Madison Davenport et Ludi Lin.

Cette fois-ci, la série d’anticipation britannique devrait revenir à une saison composée de trois épisodes, dans lesquelles seront développées trois thématiques distinctes qu’on peut apercevoir dans ce premier trailer.

Si on n’a que très peu d’éléments en notre possession concernant la cinquième saison du bébé de Charlie Brooker, cette première bande annonce nous donne malgré tout quelques pistes intéressantes concernant les thématiques qui y seront abordées.

Pétage de plomb 2.0

Cette bande-annonce s’ouvre en premier lieu sur une scène avec Andrew Scott qui semble à court de patience, alors que les notifications de smartphones retentissent partout autour de lui. Très vite, on le retrouve dans une voiture, une arme à la main et un otage à l’arrière, entouré par la police qui le somme de se rendre. Un peu plus tard dans la bande annonce, on peut le voir crier « il suffit de regarder autour de nous, tout le monde est accro à ces trucs ». L’addiction aux gadgets high-tech semble être le cœur de cet épisode et le déclencheur de la crise vécue par le personnage principal. 

Source : @Netflix

On peut également s’attendre à un épisode centré sur la problématique de la célébrité sur Internet. Dans le trailer, on entend ainsi « tu as 20 000 fans qui n’attendent que toi là dehors », avant de voir Miley Cyrus sur scène. Le prologue d’un second pétage de plomb 2.0 ? C’est bien parti pour. 

Source : @Netflix

Intelligence artificielle et vie sociale

Autre thématique dépeinte dans ce trailer, la place de l’intelligence artificielle dans nos (futures) vies. La caméra suit une adolescente répondant au nom de Rachel qui semble ne pas avoir d’amis dans son école. Elle reçoit cependant son lot de compliments quotidiens de la part d’un petit robot, une poupée bourrée d’intelligence artificielle qui semble bien moins sympathique qu’elle n’y paraît.

Certainement, cet épisode devrait nous amener à nous poser des questions sur la manière dont nous interagissons avec ces IA, mais aussi, et surtout, sur la façon dont ces dernières pourraient nous amener à nous désinvestir des relations IRL.

Source : @Netflix

Jeux vidéo en AR

Autre point rapidement esquissé à la fin de la bande annonce, le jeu vidéo en réalité virtuelle, et notamment un combat façon Street Fighter. Le thème avait déjà été abordé dans Playtest, l’épisode 2 de la saison 3, dans lequel un homme se lançait dans une aventure d’horreur en réalité augmentée. Cette fois, on devrait toutefois plutôt rester dans le jeu vidéo façon retro.

Source : @Netflix

D’autres pistes

Mais de nombreux autres thèmes devraient également être de la partie, comme ce drame familial, entre tromperie grâce aux technologies actuelles et rivalité entre amis, mais aussi des lentilles de contact façon « Retour sur image », l’épisode 3 de la saison 1.

Source : @Netflix

Netflix tease également quelques thématiques à la fin de la bande annonce, en écrivant successivement « la technologie », « l’avenir », « le monde », « l’autre », « l’amour », « la vie privée », « les relations », « le sexe », « la famille », « le travail », « l’au-delà ».

Reste maintenant à voir comme Black Mirror va mettre tout cela en place. Réponse le 5 juin, sur Netflix.

Source : @Netflix