Parcoursup : comment interpréter ses résultats ?

Sur le web

Par Remi Lou le

Les premiers résultats d’admission sur la plateforme Parcoursup viennent de tomber. On fait le point sur les réponses possibles.

Ce mercredi, Parcoursup livrera tous ses secrets, ou plutôt les vôtre. Le mercredi 16 mai à 19 heures, les quelques 898 000 inscrits sur la plateforme pourront accéder aux réponses tant attendues de leurs souhaits d’admission. Forcément, il y aura du monde au bataillon, et si le service n’est pas disponible pour vous dès l’ouverture, à 19 heures, ne paniquez pas, c’est normal.

Trois réponses possibles

Trois types de réponses possibles : « Oui », « En attente », et enfin « Non ». Sachez que si jamais l’école de vos rêves vous claque la porte au nez via une réponse négative, pas de panique. En effet, comme le rappelle Le Parisien, les refus sont légion sur les premiers souhaits. Il y en aura finalement pour tout le monde au bout du compte, a rappelé Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Education, sur LCI ce matin.

Ensuite, le candidat peut être accepté directement avec un « Oui », mais peut également obtenir une « Oui si », auquel cas le candidat devra suivre un module complémentaire afin de se mettre à niveau pour l’année à venir.

Enfin, « En attente » constitue la réponse la plus déstabilisante. Malgré tout, il ne faut pas paniquer, puisque la liste d’attente constitue généralement la voie d’accès vers une acceptation. Vous serez alors mis sur la liste d’attente, qui évoluera en fonction des désistements des autres candidats ayant mis l’accent sur une autre filière, par exemple.

Délais plus courts cette année

Après avoir essuyé de vives critiques l’année dernière, la plateforme Parcoursup a fait peau neuve et veut se montrer plus efficace que par le passé. Ainsi, les délais de réponses ont été drastiquement réduits afin d’éviter de stresser inutilement les candidats (qui ont autre chose à penser avec le bac en approche).

Le délai de réponse des élèves à une proposition d’admission a ainsi été réduit à seulement 3 jours pour accepter, refuser ou mettre en attente les propositions. Ce délai sera par ailleurs raccourci à trois jours à partir du 3 mai, et à deux jours du 17 au 19 juillet. La plateforme sera également mise en stand by du 17 au 24 juin, afin de laisser les lycéens passer les épreuves du bac en paix.

Sachez enfin que pour ceux qui n’ont récolté de réponse positive d’ici le 19 juillet, la procédure complémentaire se déroulera jusqu’au 14 septembre, afin de ne laisser personne sur le carreau.