Cette étude montre que la réalité augmentée modifie étrangement notre comportement

Des chercheurs de l’Université de Stanford viennent de publier une étude qui indique à quel point la réalité augmentée peut changer notre comportement.

Alors que les géants du numérique affirment que l’avenir sera augmenté, et que des dispositifs tels que des lunettes connectées se préparent chez de nombreux constructeurs, il est intéressant de voir comment la réalité augmentée impacte notre comportement.

Justement, c’est l’objet d’une étude de la faculté des sciences humains de Stanford. Celle-ci montre comment la réalité augmentée affecte notre comportement, et cela même lorsque les personnes enlèvent le casque.

218 participants pour trois expériences

Avec une paire de lunettes de réalité augmentée et l’aide de 218 participants, les chercheurs de l’Université de Stanford ont mené trois expériences pour constater la façon dont la réalité augmentée peut influer sur notre comportement.

Ainsi, dans un premier test, les cobayes ont été placé face à un individu numérique en 3D, dénommé Chris, qui est assis sur une véritable chaise présente dans la pièce. Les participants devaient alors compléter des anagrammes à la fois simples et difficiles. Résultat, comme s’ils étaient face à une véritable personne, les participants à cette étude ont complété les anagrammes simples plus rapidement et les anagrammes difficiles plus lentement lorsque l’avatar les observaient.

Crédit : @Stanford’s Virtual Human Interaction Lab

L’avatar en AR reste présent dans l’esprit des cobayes, même sans casque

Dans la deuxième expérience, les participants sont invités à s’assoir sur une des deux chaises face à eux : celle occupée par l’avatar, et l’autre, vide. Malgré le fait de savoir que, dans la réalité, les deux chaises étaient libres, les cobayes se sont tous assis sur la chaise inoccupée dans le monde numérique.

Après avoir retiré le casque, les participants ont été invités à se rassoir sur une des deux chaises, cette fois sans avatar numérique. 72% d’entre eux a évité la chaise sur laquelle Chris était assis auparavant.

« Ces résultats mettent en évidence la façon dont le contenu des RA s’intègre à votre espace physique, ce qui affecte la façon dont vous interagissez avec cet espace. La présence du contenu AR semble également persister après le retrait des lunettes », indique Jeremy Bailenson, professeur à l’Université de Stanford et co-auteur de cette étude.

La réalité augmentée pourrait impacter nos interactions sociales

Enfin, dans la troisième et dernière expérience, les chercheurs ont voulu savoir si la réalité augmentée pouvait isoler un sujet de son environnement. Pour ce faire, les participants ont porté le casque tout en ayant une conversation avec un sujet ne portant pas de dispositif AR. Les cobayes ont déclaré en grande majorité avoir ressenti des liens moins forts avec leurs interlocuteurs que lorsqu’ils ne portent pas de casque.

Tout cela prouve que la réalité augmentée est bel et bien à même de changer nos comportements en société. Bien sûr, cette étude n’est que la première d’une longue série à venir pour comprendre l’impact que peut avoir cette technologie. Pour cela, il faudra déjà attendre que les dispositifs AR se démocratisent, et que les usages autour de la réalité augmentée se répandent.

Source: engadget