Netflix menace de boycotter la Géorgie si la loi anti avortement est appliquée

La plateforme de SVOD tourne régulièrement en Géorgie pour les besoins de ses productions originales, mais n’a pas hésité à se positionner fermement contre les mesures anti-avortement adoptées par l’état américain.

Crédits Netflix / Sex Education

Adoptée fin mars pour une application définitive en janvier 2020, cette loi vise à interdire l’avortement dès les premiers battements de cœur du fœtus, soit à la quatrième semaine de grossesse (ou sixième semaine aménorrhée). Un stade encore précoce, puisqu’à titre de comparaison, la France autorise l’interruption volontaire de grossesse jusqu’à 12 semaines de grossesse.

Comme plusieurs états américains avant elle, la Géorgie semble donc avoir décidé de s’engager dans la lutte contre le droit à l’avortement. Une mesure qui n’a pas plu à Netflix. La plateforme de SVOD américaine y tourne bon nombre de ses programmes, et si certains acteurs et producteurs ont déjà annoncé qu’ils arrêteraient de tourner en Géorgie, le géant américain a lui aussi décidé de prendre position sur le sujet, en déclarant : “Nous employons de nombreuses femmes sur des productions en Géorgie, dont les droits, comme ceux de millions d’autres, subiront des restrictions sévères en raison de cette loi. Étant donné que la législation n’est pas encore entrée en vigueur, nous continuerons à tourner là-bas, tout en soutenant aussi les partenaires et les artistes qui ont choisi de ne pas le faire”.

“Si la loi devait être appliquée, nous aurions une réflexion sur la totalité de nos investissements en Géorgie” – Netflix

Ces déclarations font de Netflix le premier géant industriel a réellement oser se positionner sur le sujet de la loi contre le droit à l’avortement votée il y a quelques mois en Géorgie. Connu pour être le lieu de tournage de nombreuses productions, comme Avengers : Endgame, Strangers Things, ou encore The Walking Dead, l’état pourrait bien perdre gros en décidant d’appliquer sa nouvelle législation.

Source: Le Monde