Akoin : La cryptomonnaie africaine du rappeur Akon

Crypto

Par Owen Simonin le

Vous avez certainement déjà entendu son nom : Akon, un rappeur américain qui a connu un franc succès entre 2004 et 2009. Mais depuis 2010, on constate une baisse soudaine de projets musicaux et pour cause, Akon s’est fixé un nouvel objectif : aider l’Afrique. En effet, à partir des années 2010, le rappeur va consacrer la quasi-totalité de son énergie au développement de projet technologique pour le continent africain. Dernier, en date, la prochaine sortie de Akoin, une cryptomonnaie à destination des Africains.

Akon : un engagement pour l’Afrique depuis de nombreuses années

Retour en février 2014, le chanteur lance l’initiative “AkoinLightingAfrica” en association avec Thione Niang (politicien sénégalais), le projet qui a pour ambition de fournir de l’électricité aux pays africains en utilisant l’énergie solaire. Un an plus tard, AkoinLightingAfrica avait apporté de l’électricité dans 14 pays et employait près de 5000 personnes. Un succès qui va donner l’envie à l’artiste de s’engager davantage sur le continent africain. Et pour aller plus loin, il va s’appuyer sur la technologie blockchain qu’il qualifie de révolutionnaire.

La cryptomonnaie Akoin

En 2018, Akon dévoilait au grand jour son nouveau projet de cryptomonnaie Akoin. Durant l’annonce, peu d’informations sont dévoilés sur le projet si ce n’est son objectif : apporter de nouveaux outils, principalement financier pour soutenir le développement du continent africain.

Finalement, deux ans plus tard, en mars 2019, Akoin publie enfin son Whitepaper (livre blanc), un document complet donnant des détails sur le but et le fonctionnement de la cryptomonnaie. Dans l’univers des cryptomonnaies, le whitepaper est l’équivalent du business plan d’une entreprise dans le monde traditionnel.

Dans ce document, on apprend que Akoin utilisera le réseau Stellar, une plateforme décentralisée ayant pour objectif la mise en place d’applications financières. Ce choix aurait été motivé par plusieurs raisons. La première est le fait que Stellar partagerait la même vision qu’Akoin à savoir la création d’outils financiers internationaux notamment dans les territoires non bancarisés. Également, Stellar étant déjà en collaboration avec des acteurs africains, cette association permettra de simplifier l’implantation et l’acceptation de Akoin. Enfin, Stellar correspondait parfaitement au besoin technique du projet Akoin notamment par rapport à la vitesse des transactions sur son réseau.

Un nouvel outil financier

Plus qu’une cryptomonnaie, Akon prévoit le déploiement d’une plateforme et d’un wallet (portefeuille) multidevises pour accompagner Akoin. Grâce à cet écosystème, les utilisateurs auront accès à de nombreux services et pourront sur une seule et même plateforme gagner des tokens en épargnant et les dépenser pour divers services.Le lancement de la cryptomonnaie est prévu pour le second trimestre de 2020. Il est probable que le lancement soit reporté en raison de la crise sanitaire liée au Coronavirus.

Akon City : La première crypto-city au monde

Attention les yeux, si vous trouvez que le lancement de cette cryptomonnaie est ambitieux, vous n’êtes pas au bout de vos surprises. Le projet Akoinne s’arrête pas à la création d’une cryptomonnaie et d’un écosystème financier. En effet, pour accompagner Akoin, le rappeur américain souhaite développer une ville complète. Vous avez bien lu, une ville.Elle sera située en Afrique, au Sénégal. En janvier dernier, un accord officiel avec le gouvernement sénégalais a été annoncé autorisant Akon à enclencher les créations de sa city.

Les ambitions d’Akon ne sont pas minces, à terme, il souhaite rivaliser avec des territoires comme Dubaï et faire de Akon City une smart city reconnue dans le monde. La cryptomonnaie Akoin sera directement lié à la ville puisqu’elle en sera la devise d’échange principale.

Si le projet semble utopique sous certains angles, ses fondateurs estiment que le chantier n’arrivera à son terme que dans 50 à 100 ans et qu’ils ne verront certainement pas la fin du projet.Néanmoins, ils ont fixé un premier rendez-vous en 2025, les premières bases de la ville devrait être posé et nous pourrons y dépenser nos Akoin.

Depuis plusieurs années, Akon a montré un fort intérêt pour la technologie blockchain affirmant à de nombreuses reprises qu’elle pouvait jouer un rôle déterminant pour les territoires défavorisés. C’est donc naturellement qu’il s’est tourné vers cette technologie pour concevoir ces projets aussi fous que passionnant pour le continent africain. Akon a déjà réussi à obtenir le soutien du gouvernement sénégalais, un point qui pourra être décisif pour le bon déroulé des travaux, à suivre.

stopwatch 2 min.