Google devrait se débarrasser prochainement des suggestions de recherche politiques

Buzz

Par Victor Keller le

Le leader des moteurs de recherche souhaite bannir les suggestions de recherches politiques, qu’elles soient avérées ou non.

William Iven – Pixabay

“Nous n’autorisons pas les prédictions qui pourraient être interprétées comme une position pour ou contre un candidat ou un parti politique, ni celles qui pourraient être interprétées comme des revendications sur la participation ou l’intégrité du processus électoral.” C’est ainsi que Google décrit ses nouvelles règles en matière de suggestions de recherches. Cet outil essentiel du moteur de recherche, qui s’appuie essentiellement sur ce que la majorité des utilisateurs recherchent, s’avère être très utile pour gagner du temps ou simplement pour voir quels mots-clés associés à telle recherche sont les plus populaires.

La mise en place de cette nouvelle règle est indubitablement influencée par l’approche des élections présidentielles américaines, prévues pour novembre prochain. Pourtant, en 2016, Google avait défendu son système de prédiction de recherches : l’entreprise avait affirmé que “l’auto-complétion ne favorisait aucun candidat ou aucune cause”. Pour rappel, la firme avait été notamment accusée de masquer les suggestions de recherche négatives concernant la candidate démocrate de l’époque, Hilary Clinton. Cette fois-ci, Google ne prend aucun risque, puisque ce sont toutes les prédictions de recherche politiques qui devraient être purement et simplement supprimées.

A titre d’exemple, dans un contexte où les manières de voter font l’objet de polémiques aux Etats-Unis, les suggestions “vous pouvez voter par téléphone” et son contraire “vous ne pouvez pas voter par téléphone” seront toutes les deux bannies, même si l’une est vraie et l’autre non. Google a précisé que l’application de ce principe se fera surtout via des systèmes automatisés, même s’il est toujours possible pour les internautes de signaler une suggestion de recherche inappropriée.

En tout cas, la politique vient s’ajouter à la longue liste des sujets déjà affectés par les prédictions de recherche. Si certaines prêtent à rire, comme les prédictions associées à des célébrités, d’autres sont plus problématiques, comme les spoilers par exemple. Nul doute que la politique est un sujet encore plus sensible, raison pour laquelle Google a décidé de ratisser très large en bannissant toutes les prédictions de recherche sur un candidat, vraies ou fausses.