Google se donne jusqu’à 2030 pour atteindre son objectif « zéro carbone »

Business

Par Felix Gouty le

La firme de Mountain View confirme aujourd’hui avoir effacé son ardoise carbone et affiche sa nouvelle priorité : ne plus émettre une once de carbone, même indirectement par l’électricité consommée, d’ici 2030.

Crédits : Mitchell Luo on Unsplash

« Construire un monde zéro carbone », c’est la nouvelle priorité affichée par Google aujourd’hui. La firme de Mountain View prétend être parvenue à compenser son « héritage carbone » – c’est-à-dire la quantité totale de gaz à effet de serre émis dans l’atmosphère depuis qu’elle est en activité – grâce au maintien de sa neutralité carbone depuis 2007 et au financement de technologies de captation du carbone atmosphérique. « Cela signifie que l’empreinte carbone de Google, calculée depuis sa création, a désormais été réduite à zéro », se félicite Sundar Pichai, le PDG de Google et de sa maison-mère, Alphabet, dans un communiqué. « Nous sommes ravis d’être la première compagnie majeure à y parvenir ». Apple et Microsoft, quant à elles, n’en sont qu’à prétendre à la neutralité voire à cette « négativité » carbone dont Google se targue aujourd’hui. D’ici 2030, la firme américaine veut réussir à ne plus émettre une once de dioxyde de carbone dans l’atmosphère, de quelque façon que ce soit.

Dans un discours diffusé sur Twitter (ci-dessous), Sundar Pichai en a profité pour rappeler les objectifs écologiques précédemment atteints par Google. Le géant du numérique clame notamment déjà opérer entièrement grâce à des énergies renouvelables, y compris pour alimenter ses data-centers. Pour maintenir son empreinte carbone à zéro, la firme de Mountain View déclare de son intention de créer 10 000 « emplois verts » en interne dans les cinq années à venir. Le but ? Construire un réseau électrique sans incidence polluante sur lequel toute l’infrastructure d’Alphabet pourra se baser 24 heures sur 24, chaque jour de l’année. Google veut aussi participer à aider la lutte contre le réchauffement climatique en dehors de son espace privé. Sundar Pichai promet de pousser plus de 500 villes à travers le monde à réduire jusqu’à 1 gigatonne (GT) d’émissions de gaz à effet de serre annuellement d’ici 2030.

Les GAFAM contre l'internet :...
  • 131 Pages - 05/19/2017 (Publication Date) - Institut National de l'Audiovisuel (Publisher)