Attestation de déplacement : ce qui change aujourd’hui

Ville de Geeks

Par Julie Hay le

Il est désormais l’heure du déconfinement progressif. À partir d’aujourd’hui, aucune attestation n’est nécessaire en journée. Il faudra en revanche justifier ses déplacements à partir de 20 heures et jusqu’à 6 heures. Voici ce qui change ce 15 décembre.

Crédits : JDG

Le 28 octobre dernier, le président de la République annonçait un nouveau reconfinement pour réduire les déplacements sur le territoire et les contacts entre les Français. Plus d’un mois après, le gouvernement annonce un déconfinement progressif sur tout le territoire et la fin des attestations dérogatoire de déplacement en journée. À partir d’aujourd’hui, le 15 décembre, il ne sera plus nécessaire de justifier ses sorties entre 6 heures et 20 heures. En revanche, il faudra toujours se munir d’une attestation lors des périodes de couvre-feu. Cette nouvelle attestation diffère légèrement de celle mise en place depuis le 28 novembre. Les déplacements pour des achats de bien ne seront plus autorisés à cette période, même pour les produits essentiels. Il ne sera pas non plus possible de faire une activité sportive individuelle entre 20 heures et 6 heures. La seule exception à ce couvre-feu aura lieu le 24 décembre prochain. Pour le réveillon de Noël, aucune attestation ne sera demandée. En revanche, le gouvernement n’accordera pas de nouveau répit pour le soir du 31 décembre.

Les motifs de déplacement qui sont désormais valables

  •  Déplacement entre le domicile et lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation
  •  Déplacement pour des consultations et des soins de pouvant être assurés à distance et pour l’achat de produits de santé
  • Déplacement pour motif familial impérieux, pour l’assistance de personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d’enfants
  • Déplacement des personnes en situation de handicap et leur accompagnant
  • Déplacement pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative
  • Déplacement pour participer à des missions d’intérêt général
  • Déplacement liés à des transits ferroviaires ou aériens pour des déplacement de longues distances
  • Déplacements brefs, dans un rayon d’un kilomètre pour les besoins des animaux de compagnie

Pour télécharger l’attestation, c’est ici que ça se passe. Vous pouvez aussi la retrouver sur l’application TousAntiCovid.

Ce document s’ajoute à l’attestation et devra être présentée en cas de contrôle. Pour rappel, le non-respect du couvre-feu entraînera une amende de 135 euros, majorée à 375 en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué. En cas de récidive dans les 15 jours suivants, l’amende s’élèvera à 200 euros et sera majorée à 450 euros. Après 3 infractions en 30 jours, le contrevenant risque 3 750 euros et une peine d’emprisonnement de 6 mois.

Prochaine étape le 20 janvier

Ce déconfinement progressif est finalement moins souple que prévu et de nombreux établissements restent fermés. Les lieux accueillants du public pourraient rouvrir dès le 7 janvier prochain si les conditions sanitaires le permettent. C’est le cas notamment des salles de cinéma, des théâtres et des musées qui voit donc leur fermeture prolongée de trois semaines. La prochaine étape de ce déconfinement est fixée au 20 janvier prochain avec la réouverture des salles de sport et des restaurants. Les lycéens pourront aussi reprendre les cours en présentiel et quinze jours plus tard pour les universités. Encore une fois, ces mesures seront appliquées si la situation sanitaire se maintient. Enfin, les stations de ski pourraient aussi rouvrir courant janvier.