Pornhub retire la moitié des vidéos de sa plateforme

Business

Par Julie Hay le

Après l’annonce du retrait de Visa et MasterCard, Pornhub entend supprimer toutes les vidéos postées par des utilisateurs non-vérifiés. Lundi, dans l’après-midi, seulement 4,7 millions de vidéos étaient disponibles, sur les 13,5 millions normalement hébergées par le site pour adulte.

Crédits : rupixen.com via Unsplash

Pornhub est sous le feu des critiques depuis la publication d’un article du New York Times. En effet, le 4 décembre dernier, le média américain mettait en lumière de nombreux contenus illégaux sur le site détenu par MindGeek. On y trouvait notamment des scènes de viols, des vidéos de mineurs ou du revenge porn. Rapidement, MasterCard et Visa avaient communiqué sur leur intention de se retirer de Pornhub. Hier, le site a annoncé son changement de politique et suspendu plus de 8,8 millions de vidéos dans la foulée. Rapidement, le nombre de vidéos disponibles dans la barre de recherche est revenu à 7,2 millions rapporte Vice dans un article du 14 décembre. Dans un communiqué, Pornhub explique sa nouvelle politique de publication. “La semaine dernière, nous avons adopté les garanties les plus complètes dans l’histoire de la plateforme. Nous avons interdit aux utilisateurs non-vérifiés de publier de nouveaux contenus, éliminé les téléchargements et établi des partenariats avec des dizaines d’organisations à but non-lucratif”. La plateforme affirme désormais que tous les contenus disponibles proviennent de comptes vérifiés. Ce processus devrait continuer durant l’année prochaine selon Vice.

“Une exigence que les plateformes comme Facebook, Instagram ou TikTok n’ont pas encore instituée”

Dans son communiqué, Pornhub critique les attaques dont la plateforme fait l’objet. “Il est clair que Pornhub est ciblé non pas en raison de nos politiques et de la façon dont nous nous comparons à nos pairs, mais parce que nous sommes une plateforme de contenu pour adultes.” Elle souligne notamment que les engagements qu’elle prend n’ont pas été pris par les réseaux sociaux comme Youtube et Twitter. Elle accuse les deux groupes qui ont mené campagne contre Pornhub de vouloir “abolir la pornographie”. Elle espère néanmoins que cette lutte contre les contenus illégaux sera la preuve de leur volonté à montrer le bon exemple. Pour l’instant, ni Visa, ni MasterCard ne se sont exprimés sur leur potentiel retour sur la plateforme. Affaire à suivre donc…

Source: Vice