Le pilote de ce drone est une antenne de papillon

drone

Par Olivier le

Un drone capable de « sentir » les odeurs, c'est l'étonnante invention de chercheurs de l'université de Washington qui ont exploité les capacités d'une vraie antenne de papillon !

Crédit : Université de Washington
Crédit : Université de Washington

Le Smellicopter est un petit quadricoptère dont le « pilote » n’est autre qu’une antenne de papillon. Les chercheurs se sont rendus compte que cette antenne est bien plus précise et efficace pour sentir les odeurs que n’importe quelle machine mise au point par l’homme. Ainsi équipé, le drone est capable de suivre une piste odorante tout en évitant les obstacles en chemin.

Durée de vie de quatre heures

Une fois l’antenne prélevée d’un papillon (un Sphinx du tabac), celle-ci est installée sur deux fines tiges métalliques qui mesure le signal provenant des cellules. Ces cellules à l’intérieur de l’antenne amplifie les signaux chimiques, ce qui permet aux drones de collecter un maximum d’informations sur son environnement. Le processus est efficace et rapide, selon les chercheurs.

L’antenne seule a une durée de vie chimique et biologique de quatre heures, une durée qui peut être étendue si l’antenne a été stockée dans un réfrigérateur. Le Smellicopter a été comparé à un drone identique, mais équipé d’un capteur électronique en guise d’antenne. Les réactions de celle du papillon ont été plus rapides, et le temps de récupération entre deux odeurs est plus court qu’avec le capteur classique.

L’équipe de l’université de Washington a utilisé un drone dont les composants sont disponibles dans le commerce, et qui permettent une grande personnalisation. Elle y a ajouté deux ailerons en plastique à l’arrière afin que l’appareil puisse s’orienter en fonction du vent. Les applications pratiques d’un tel drone de repérer les fuites de gaz dans les bâtiments, ou encore pour signaler des engins explosifs improvisés.