L’impact des cannettes en aluminium sur l’environnement est moindre que les bouteilles en verre

Ville de Geeks

Par Olivier le

Une nouvelle étude réalisée par l’université de Southampton tend à démontrer que les canettes en aluminium ont un impact environnemental moindre que les bouteilles en verre.

Crédit : rkisielewski, Pixabay
Crédit : rkisielewski, Pixabay

Ian Williams, professeur de sciences appliquées de l’environnement à l’université de Southampton et son équipe ont comparé cinq types de conteneurs de boissons sous pression. Il a mesuré l’impact environnemental de chacun d’entre eux, en fonction de leur contribution aux changements climatiques ainsi que la pollution qu’ils génèrent durant leur processus de fabrication, leur utilisation et leur élimination.

Énergie et matériaux

Ce sera peut-être une surprise : les cannettes en aluminium recyclé s’en sortent avec les honneurs. Le métal utilisé peut être constamment recyclé sans que l’opération modifie les propriétés du matériau. Recycler une cannette peut économiser jusqu’à 95 % de l’énergie utilisée pour fabriquer une nouvelle cannette, et il n’est pas nécessaire d’extraire ou de transporter un nouveau matériau.

Évidemment, il faut prendre en compte dans l’équation le fait que toutes les cannettes en aluminium ne sont pas recyclées. En fait, au Royaume-Uni seulement 52 % d’entre elles sont effectivement recyclées, ce qui augmente mécaniquement l’impact sur l’environnement de ces conteneurs.

Les bouteilles en verre sont à la dernière place de ce classement. Le verre nécessite d’extraire des matériaux comme du sable de silice et de la dolomite, sans oublier un processus de fabrication polluant et qui demande des ressources. Durant la production, le verre en lui-même est émetteur de dioxyde de carbone. La contribution des bouteilles en verre dans le réchauffement climatique est 95 % plus élevé que celui des cannettes en aluminium.

Les bouteilles en verre recyclé sont quatrième, en raison de l’énergie nécessaire pendant la fabrication du matériau. Les bouteilles en plastique prennent la troisième place, car leur recyclage requiert moins d’énergie. Mais ses propriétés se dégradent, contrairement à l’aluminium. D’ailleurs, les cannettes en aluminium (non recyclé) sont deuxième sur le podium.

Le chercheur conclut que la meilleure option est de se débarrasser des conteneurs à usage unique et de les remplacer par un système de conteneurs réutilisables.