6G : L’Europe lance officiellement le projet de recherche Hexa-X

Smartphone

Par Amandine Jonniaux le

Alors que la 5G commence à peine à faire son entrée dans certaines grandes villes françaises, l’Union européenne vient de donner le coup d’envoi d’un ambitieux projet de recherche sur la 6G. 

Même si la 5G est encore bien loin de s’être démocratisée partout en France, l’Europe a déjà la 6G en ligne de mire. Conscient d’avoir fait parti des retardataires sur la question de l’ultra haut débit mobile, le vieux continent entend cette fois ne pas se laisser prendre de court. Lancé le premier janvier 2021, le projet Hexa-X est désormais officiel a ainsi annoncé l’Union européenne. Piloté par le géant finlandais Nokia, ainsi que plusieurs autres grands acteurs du marché, comme Orange, Atos ou encore le CEA, Hexa-X devrait durer près de deux ans et demi. Le but ? Préparer l’Europe à la 6G, en identifiant “les cas pratiques, le développement de technologies 6G fondamentales et la définition d’une nouvelle architecture pour une matrice intelligente qui intègre les activateurs technologiques 6G essentiels” espère Peter Vetter, Head of Access Research Lab chez Nokia. Concrètement, les réseaux 6G devront être capables de “comprendre” intuitivement nos besoins pour mieux les anticiper. De quoi repousser encore davantage les limites de l’interface humain-machine.

La Chine première sur la 6G

Si l’Europe entend se positionner comme un acteur de taille sur le futur marché de la 6G, elle n’est pas la seule à avoir eu cette idée. Bien avant nous, la Chine a déjà lancé son premier satellite 6G en orbite, dans le but de mener des recherches à taille réelle sur les possibilités offertes par la future norme mobile, qui pourrait nous permettre des débits de connexion 50 fois plus élevés que ceux proposés par la 5G d’ici 2030.

En plus de se préparer au réseau 6G, Hexa-X espère aussi réussir à réduire l’importante fracture numérique qui subsiste en France. Il faut dire qu’avant même de parler 5G, certaines zones restent encore très peu couvertes par les réseaux mobiles.