Un avenir optimiste pour DAGOMA avec de nouveaux repreneurs

Gadget

Par Gregori Pujol le

Il y a un an, Dagoma, spécialiste de l’impression 3D grand public, faisait appel au tribunal de commerce de Lille afin d’être accompagnée dans une recherche de solution pour débloquer sa situation actionnariale qui limitait le bon développement des projets de l’entreprise française depuis longtemps . Cet accompagnement s’est terminé fin 2020 par un succès avec la validation d’un projet de reprise ambitieux pour l’entreprise Dagoma qui a pris effet le 1er janvier 2021.

Cette nouvelle dynamique sera pilotée par le co-fondateur historique Matthieu Regnier et par l’arrivée d’un nouvel actionnaire opérationnel : Mathieu Besme, 40 ans, spécialisé dans le marketing et dans le développement de stratégie plateforme. Il apportera ses compétences pour accélérer le commerce et le marché professionnel visé par Dagoma. Le projet de reprise est soutenu par d’autres investisseurs financiers.

Mathieu Beseme (à gauche) et Matthieu Regnier (à droite) piloteront les nouveaux projets de Dagoma

Les partenariats, les contrats, son réseau de distributeur (Boulanger, Leroy Merlin, Cultura, Bureau Vallée, …), la communauté du Club Dagoma et l’ensemble du service après-vente sont maintenus pour assurer la continuité de l’activité. De nouveaux actionnaires arrivent, mais l’ambition et les valeurs restent les mêmes selon la société : permettre à chacun de devenir acteur producteur de sa consommation. Pour se donner les moyens de mettre en œuvre ces nouveaux projets, Dagoma anticipe un plan de recrutement de 14 talents en 2021, dont la moitié sur les 3 premiers mois de l’année (Marketing, R&D, Commerce, …).

En 2021, de nouveaux projets seront développés pour les particuliers. Ce sera également pour Dagoma, l’année de l’accélération du marché professionnel avec comme objectif : la relocalisation d’une production plus raisonnée et responsable.