Whatsapp s’exprime sur ses nouvelles CGU

apps

Par Elisa Rahouadj le

Mises en vigueur à partir du 8 février de manière obligatoire, les nouvelles CGU de Whatsapp ont fait couler beaucoup d’encre. Alors que l’application est de plus en plus désinstallée au profit de son concurrent Signal, Whatsapp a choisi de clarifier la situation.

Crédits : antonbe via Pixabay

Depuis la semaine dernière, Whatsapp fait face à de sérieuses répercussions suite à l’annonce du changement de ses conditions d’utilisations. Ces nouvelles conditions prendront effet à partir du 8 février prochain et devront être obligatoirement acceptées afin de pouvoir continuer à utiliser l’application. En Europe, les nouvelles conditions facilitent l’échange entre particuliers et entreprises, ces dernières pouvant désormais stocker les chats Whatsapp sur des services d’hébergement de Facebook.

Dans le reste du monde, en revanche, une mise à jour importante de la politique de confidentialité permettra à Whatsapp d’échanger encore plus de données avec Facebook. C’est suite à cette information que beaucoup d’utilisateurs de Whatsapp ont réagi de manière négative. Un certain nombre d’entre eux ont même désinstallé Whatsapp afin de s’inscrire sur l’application concurrente, Signal, qui a connu un succès sans précédent la semaine dernière. Suite à cela, et en réponse à tous ceux qui ont désinstallé l’application ou prévoient de le faire avant le 8 février, Whatsapp a publié un message de clarification sur son compte twitter.

On y lit un message qui se veut rassurant par rapport au partage des données avec Facebook. Il est dit que ni Facebook ni Whatsapp ne pourront lire les conversations ou écouter les appels de leurs utilisateurs. Ils ne pourront pas non plus voir la localisation que vous partagez. Whatsapp ne garde pas les données des personnes avec lesquelles ses utilisateurs communiquent et ne partage pas les données de vos contacts avec Facebook. Ils précisent également que vous avez la possibilité de paramétrer vos messages en mode éphémère et de télécharger vos données, et que les groupes Whatsapp resteront privés. Ce message a été également partagé par le compte twitter de Facebook France. Mais même après ces annonces, beaucoup de personnes se demandent encore pourquoi ces nouvelles conditions devraient être une obligation, alors qu’un refus de partager ses données avec Facebook était toujours possible auparavant.