Huawei va-t-il vraiment se séparer de ses gammes P et Mate ? (SPOILER : non)

Business

Par Remi Lou le

Reuters affirme dans ses colonnes que Huawei voudrait céder une partie de sa division smartphone. Un porte-parole de Huawei France nous a immédiatement démenti cette information.

Ce lundi, Reuters a lâché une bombe dans le monde de la tech en indiquant que Huawei songerait à céder sa division smartphone, notamment ses gammes P et Mate. Cette cession concernerait uniquement la partie haut de gamme, et pas les gammes intermédiaires comme les Huawei Y ou Huawei Nova. Reuters précise par ailleurs que les gammes P et Mate ne représentent actuellement que 40% des ventes du constructeur. Comme l’explique Reuters, citant deux sources anonymes, la firme envisagerait ce moyen pour faire passer ses smartphones haut de gamme sous l’égide d’une autre marque et ainsi remettre la main sur les services de Google, ainsi que sur d’autres technologies américaines comme les processeurs de Qualcomm. L’information ne semble pas totalement fantaisiste, puisque c’était la stratégie qui avait été choisie lorsque Huawei s’était séparé de Honor en fin d’année dernière. Depuis, cette dernière a pu échapper aux sanctions américaines et pourrait désormais lancer des smartphones équipés des services de Google, comme le dernier Honor View 40 fraîchement présenté en Chine.

Nous avons immédiatement contacté Huawei France suite à la parution de l’article de Reuters. Un porte-parole de la marque nous a catégoriquement démenti cette information, en affirmant que Huawei ne songe pas à céder ses gammes P et Mate. Voici la position officielle de Huawei à propos de cette rumeur : « Huawei a pris connaissance des rumeurs non fondées qui circulent actuellement sur la possible vente de ses marques de smartphones haut de gamme. Ces rumeurs nont aucune légitimité. Huawei ne projette rien de tel. Nous restons pleinement engagés dans notre activité smartphone et nous allons continuer de proposer les meilleurs produits et expériences possibles à travers le monde ». Il nous semblait également étonnant que Huawei décide de vendre une partie de sa division smartphone, notamment parce que la firme a d’autres projets pour combler l’absence de Google, avec HarmonyOS, un système d’exploitation maison qui pourrait même faire ses débuts sur le prochain Huawei P50 Pro, d’après certaines rumeurs. Reste également à savoir si Joe Biden décidera de lever les sanctions qui pèsent toujours sur Huawei, lesquelles avaient été décidées par son prédécesseur, Donald Trump.

Acheter sur Amazon

Source: Reuters