L’E3 2021 devrait être totalement virtuel

Evénement

Par Elisa Rahouadj le

Une version numérique de l’E3 2021 serait en préparation et devrait être diffusé en livestream du 15 au 17 juin 2021. L’ESA n’a pas encore confirmé l’information mais affirme vouloir « transformer » l’E3.

Crédits : ESA

Tous les étés, les gamers se donnent rendez-vous pour un des plus grands événements centrés sur les jeux vidéo : l’Electronic Entertainment Expo (E3). L’édition 2020 du salon de jeux vidéo avait malheureusement été complètement annulée à cause de la situation sanitaire que l’on connaît. Alors qu’elle n’a pas l’air de s’améliorer pour le moment, il se pourrait que l’E3 2021 prenne une autre direction en ce qui concerne son organisation. En effet, cette édition devrait se dérouler de manière totalement numérique. C’est une information qui a été relayée par Video Games Chronicle, qui aurait eu accès à certains documents envoyés à des éditeurs de jeux vidéo concernant l’organisation de l’E3 2021. Ces documents, qui viendraient de l’Entertainment Software Association les organisateurs de l’E3, préciseraient que l’édition 2021 serait diffusée en livestream durant les trois jours du 15 au 17 juin prochains. Des sessions de deux heures devraient être accordées aux éditeurs de jeux, et il devrait aussi y avoir une cérémonie de remise de prix ainsi qu’une nuit de « preview » le 14 juin, entre autres choses.

Les conférences numériques sont en passe de devenir la norme

Lorsque VGC a tenté d’interroger l’ESA à ce sujet, cette dernière n’a pas confirmé l’information mais a expliqué être effectivement en train de transformer l’expérience de l’E3, comme elle en avait fait part il y a quelques mois de cela. De plus en plus, c’est vers ce genre d’organisation des événements et festivals, à savoir de manière totalement numérique, que l’on se dirige. Au delà du contexte sanitaire, cela coûte moins aux entreprises d’organiser un événement sur internet qu’en physique. De plus, historiquement l’E3 n’était pas accessible à tout le monde, alors qu’un événement digital serait accessible à tous. Cependant, cette information est à prendre avec des pincettes car il faut encore que les participants principaux de l’événement acceptent cette organisation, et il n’est pas exclu que les éditeurs préfèrent organiser leurs propres annonces en marge de l’événément comme c’était le cas l’année dernière.