Star Wars : Gina Carano n’apparaîtra plus dans la franchise

Série

Par Elisa Rahouadj le

Après avoir été virée de la série The Mandalorian suite à un post sur TikTok, Gina Carano a complètement été bannie de toute autre production Star Wars à venir.

Crédits : LucasFilm

Les choses se sont passées très vite pour l’actrice de 38 ans Gina Carano, qui s’est faite renvoyer de la série The Mandalorian ce mercredi. Ce renvoi fait suite à un post que l’actrice a partagé sur TikTok et sur Instagram dans lequel elle compare les juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale aux partisans républicains de nos jours. Une comparaison qui n’est pas passée du tout auprès des internautes. Sur Twitter, un hashtag s’est alors répandu à une vitesse folle : #FireGinaCarano, ou virez Gina Carano en français. Une injonction qui a été prise au pied de la lettre par LucasFilm, qui a décidé de virer l’actrice de la série The Mandalorian, disponible actuellement sur Dinsey + et dans laquelle elle incarne Cara Dune. Mais cela ne s’arrête pas là.

Un porte-parole de LucasFilm a déclaré que « Gina Carano n’est actuellement pas employée par Lucasfilm et il n’est pas prévu qu’elle le soit à l’avenir. Néanmoins, ses posts sur les réseaux sociaux qui dénigrent les gens en se basant sur leurs identités culturelles et religieuses sont odieux et inacceptables. » Cela voudrait dire qu’on ne risque pas de la revoir dans une quelconque production Star Wars, elle qui devait être le personnage principal de la série spin-off Rangers of the New Republic. Cette décision de la part de LucasFilm ne sort pas de nul part. En effet l’actrice avait déjà tenu des propos de ce genre et cet événement est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Parmi les propos extrêmes que l’actrice a partagé sur ses réseaux sociaux, on peut noter qu’elle s’est moqué du port du masque et du vaccin contre le Covid-19, qu’elle a tenu des propos complotistes par rapport à une possible fraude lors de l’élection présidentielle 2020, ou encore qu’elle a liké des posts qui allaient à l’encontre du mouvement Black Lives Matter.

Source: Gizmodo