Après Marvel, Martin Scorsese s’attaque aux plateformes SVOD

Cinéma

Par Julie Hay le

Martin Scorsese est-il en train de cracher dans la soupe ? Le réalisateur de The Irishman, s’attaque aux plateformes de streaming dans un essai publié sur Harper’s Magazine. Le réalisateur critique l’impact des algorithmes de recommandation sur l’art du cinéma.

Crédits : Lighthouse Home Entertainement

Après avoir vivement critiqué le monopole de Marvel dans les salles obscures, Martin Scorsese s’attaque cette semaine aux plateformes de streaming comme Netflix ou Amazon Prime Video. Dans un long essai sur le cinéma de Federico Fellini, publié dans le Harper’s Magazine, le réalisateur interroge les nouveaux modes de consommation du 7e art et la dynamique de recommandation des diverses plateformes. Il regrette que ces plateformes aient  « engendré une situation où tout est présenté au spectateur sur le même niveau, ce qui semble démocratique, mais ne l’est pas. Si les visionnages suivants sont suggérés par les algorithmes basés sur ce que vous avez déjà vu, et que ces suggestions sont seulement fondées sur un sujet ou un genre, alors quel est l’impact sur le cinéma ? » Il défend la programmation qu’il considère comme un acte de générosité, « vous partagez ce que vous aimez et ce qui vous inspire. Les algorithmes, par définition, sont basés sur des calculs qui considèrent les spectateurs comme des clients et rien d’autre ». 



« Contenu est devenu un terme commercial pour toutes les images en mouvement »

« L’art du cinéma est systématique dévalorisé, mis à l’écart, humilié et réduit à son plus petit dénominateur commun, le contenu. Il y a encore 15 ans, le terme contenu est utilisé lorsque les gens discutaient sérieusement du cinéma, et il était mis en contraste et mesuré par rapport à la forme. (…) Contenu est devenu un terme commercial pour toutes les images en mouvement : un film de David Lean, une vidéo de chat, une publicité du Super Bowl, un film de super-héros, un épisode de série. » On notera néanmoins que les plateformes de streaming permettent aussi de financer des films qui font peur aux pontes d’Hollywood. Le réalisateur en a lui-même profité avec son dernier long-métrage de fiction : The Irishman. Il réitérera d’ailleurs, cette fois-ci sur Apple TV+, pour Killers of The Flower Moon avec Léonardo DiCaprio et Robert DeNiro. Si la volonté de Netflix et ses consœurs, à produire ce genre de films, est moins motivée par l’amour du cinéma que l’envie de s’adresser à un nouveau genre de consommateurs, la fin justifie parfois les moyens. On vous invite à lire plus en détail l’essai publié dans Harper’s Magazine. Les anglophones pourront le faire à cette adresse.

Martin Scorsese Collection...
74 Commentaires
Martin Scorsese Collection...
  • Audience Rating: PG (Parental Guidance Suggested)