Amazon pourrait acquérir les cinémas AMC

Business

Par Julie Hay le

En difficulté financière, la chaîne de cinémas américaine pourrait être rachetée par Amazon. Selon Forbes, des discussions seraient en cours entre les deux entités. Rien n’a été confirmé pour le moment.

Crédits : Denise Jans on Unsplash

En janvier dernier, la chaîne de cinémas américaine avait annoncé avoir récolté près d’un milliard de dollars depuis le mois de décembre 2020. Un financement salutaire qui lui permettait alors d’éviter la banqueroute. Mais la situation n’est pas encore toute rose pour la firme qui comptabilise encore 4,9 milliards de dollars de dettes. Selon certaines rumeurs, relayées par Forbes dans un article daté du 17 février, AMC aurait entamé des discussions avec Amazon autour d’une éventuelle acquisition par le géant du e-commerce. Si rien n’a été confirmé par les deux entités, la simple évocation de cette possibilité a fait grimper le cours de l’action d’AMC en bourse de 30%.

Quels avantages pour Amazon ?

Si une telle acquisition aboutissait, les retombées pour Amazon seraient nombreuses. Ce n’est un secret pour personne, mais Amazon mise de plus en plus sur son service SVOD en investissant dans des productions originales comme la série Le Seigneur des Anneaux par exemple. En ajoutant AMC à son capital, Amazon s’offre un aller simple vers les différentes cérémonies qui récompensent le 7e art. En effet, pour espérer pouvoir concourir aux Oscars par exemple, les plateformes doivent diffuser leurs long-métrages dans les salles obscures. Le rachat d’AMC permettrait à la firme de Jeff Bezos de s’affranchir assez facilement de cette limite en proposant ses productions dans les cinémas AMC. Elle contrôlerait alors le plus grand réseau au monde et pourrait aussi séduire les réalisateurs encore réticents à signer avec les géants du streaming. Avec l’argument de pouvoir diffuser les long-métrages en salles, en supprimant les intermédiaires, Amazon pourrait éviter les scandales qui entachent l’industrie et finalement adopter une stratégie similaire à celle de Warner Bros avec HBO Max. Forbes va encore plus loin en imaginant qu’Amazon puisse appliquer son format Premium à l’expérience en salle, avec notamment un nombre de films à aller voir chaque mois contre un abonnement. Reste à voir désormais si c’est la direction que prendront les choses. Pour rappel, aux États-Unis, les lois antitrusts américaines empêchent les studios d’acquérir les chaînes de cinéma, de manière à empêcher les monopoles, mais en 2019, le ministère de la Justice avait annoncé que celles-ci serait révisées pour correspondre au mieux à la mutation du secteur de l’audiovisuel et l’arrivée des nouveaux acteurs du streaming.

S'abonner à Amazon Prime Video
Source: Forbes