Festivals d’été : pas plus de 5.000 spectateurs

Evénement

Par Olivier le

Après les annulations en cascade de l’an dernier, la survie des festivals en plein air est engagée. Alors que la campagne de vaccination suit son cours, les organisateurs attendaient fébrilement un signe du gouvernement. Il est enfin arrivé.

Crédit : Free-Photos, Pixabay
Crédit : Free-Photos, Pixabay

2021 verra le retour de plusieurs grands festivals cet été, mais leur configuration sera bien différente de celles auxquelles les festivaliers s’étaient habitués avant la crise sanitaire. La principale restriction concerne la jauge : pas plus de 5.000 spectateurs, a annoncé Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture. Et ce chiffre pourra évoluer à la hausse comme à la baisse en fonction de la situation sanitaire.

Pas de bars sur place

On est donc très, très loin des 278.000 festivaliers enregistrés en 2017 par la plus grande manifestation musicale de France (et d’Europe), celle des Vieilles Charrue à Carhaix dans le Finistère. Le patron du festival, Jérôme Tréhorel, fait contre mauvaise fortune bon cœur et a annoncé qu’il y aura bien une édition 2021, qui pourrait s’étendre au-delà des quatre jours habituels. Le programme sera différent puisque certains artistes ne viendront pas, comme Céline Dion.

Les festivaliers devront être assis et respecter la distanciation physique, ce qui est éliminatoire pour certains événements comme le Hellfest, qui ne pourra pas se tenir cette année, comme l’an dernier. Autre restriction difficile pour l’économie des festivals, Roselyne Bachelot a interdit les bars et la restauration sur place. Avec la billetterie, ces deux postes représentent traditionnellement d’importantes rentrées d’argent pour les organisateurs.

« On en sait un peu plus pour le cadre général, mais il reste des zones de flou, ce qui est sûr c’est que la saison des festivals 2021 ne sera pas comme les autres », a expliqué Aurélie Hannedouche, du Syndicat des musiques actuelles. Il est certain que cette année restera très difficile pour les festivals. Le ministère de la Culture étudie d’ailleurs des aides financières pour éviter une catastrophe économique.

Source: AFP