Bitcoins : les premières enchères françaises font flamber la cryptomonnaie

C’est la première fois en France que des Bitcoins étaient mis aux enchères. Certains se sont arrachés, jusqu’à atteindre un prix de vente cinq fois supérieur à leur cours. 

Crédits : Thought Catalog via Unsplash

Cette semaine marquait une grande première pour l’histoire du Bitcoin en France. Pour la toute première fois, la cryptomonnaie virtuelle a été l’objet d’une vente aux enchères. Organisée par la maison de vente Kapandji Morhange, cette dernière faisait suite à une saisie de l’Agrasc (Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués), rapporte le site de BFMTV. Elle mettait en vente près de 479 lots, dont certains contenaient jusqu’à 20 Bitcoins.

Obligé de recommencer les enchères

Sans surprise, cette vente historique a suscité un véritable intérêt chez les acheteurs, au point de voir le prix des lots s’envoler bien au-delà de leur cours habituel. Interloquée par cet engouement sans doute inattendu, la commissaire-priseur en charge de la vente a même pris la décision de redémarrer l’enchère du premier lot (0,11 Bitcoin), en rappelant à son auditoire qu’il ne s’agissait pas d’un Bitcoin entier. Il faut dire que cette première vente inédite a été remportée après une mise de 26 800€ hors frais. À titre de comparaison, 1 Bitcoin possède une valeur actuellement située à 48 500 € (au 18 mars 2021). 0.11 Bitcoin revient donc à un peu plus de 5000€. Pour sa première mise aux enchères françaises, la monnaie virtuelle se sera donc arrachée à plus de cinq fois son cours. Les autres lots ont quant à eux été cédés à des prix plus “raisonnables”, entre 40 000 et 45 000 € le Bitcoin. Un pari pas si fou, puisque grâce aux NFT, qui permettent d’authentifier chaque Bitcoin individuellement, ce lot pourrait rapidement devenir collector.

D’où proviennent ces Bitcoins ?

Si ces quelques Bitcoins seront désormais connus comme les premiers à avoir été vendus aux enchères en France, leur histoire est un peu moins reluisante. Saisis par l’Agrasc, ils proviennent du casse de Gatehub, survenu en juin 2019. Au total, la plateforme avait perdu près de 9,5 millions d’euros en cryptomonnaie (XRP). Un butin qui a notamment permis aux malfaiteurs de s’offrir des Bitcoins, dont 610 ont finalement été saisis par la justice. Le pactole, estimé à près de 30 millions d’euros pourrait donc rapporter très gros à l’État.

Promo
innoGadgets médaille physique...
555 Commentaires
innoGadgets médaille physique...
  • ✅ COUVERT EN OR - Notre pièce de Bitcoin physique est faite de fer qui est couverte en or de...
  • ✅ OBJET DE COLLECTION - Développe ta collection de pièces de monnaie avec notre pièce de...
  • ✅ ÉTUI PROTECTIF DURABLE - La pièce a haute qualité est protégé par un étui plastique...
  • ✅ UN CADEAU COOL - Le cadeau idéal pour toute la famille et tous les amis.
Source: BFMTV