Un expert déclare qu’iOS pourrait fonctionner comme macOS, sans problème de sécurité

Apple

Par Elisa Rahouadj le

Cette révélation a été faite dans le cadre du procès qui oppose Epic Games et Apple, sur fond de prétendues pratiques anti-concurrentielles.

Apple App Store
© James Yarema / Unsplash

Lors de cette deuxième semaine de procès, Epic Games et Apple ont fait venir leurs meilleurs experts pour faire valoir leur cause. Dans le lot, se trouvait James Mickens, professeur en science informatique à l’Université d’Harvard. Il a témoigné en faveur d’Epic Games à la barre en déclarant notamment qu’iOS pourrait avoir le même fonctionnement que macOS, sans faille de sécurité. Parmi les différences entre ces deux systèmes, on retrouve des différences mineures en termes de sécurité, de distribution d’application et d’accès aux applications tierces.

Lorsque la juge lui a posé la question de savoir si iOS était plus sécurisé que macOS, James Mickens a répondu qu’il n’était pas « significativement plus sécurisé ». En effet, des systèmes comme le sandboxing sur iOS empêche en réalité aux applications d’interagir avec les autres parties du système. Selon lui, ouvrir le système iOS aux boutiques d’applications externes ne changerait pas de manière significative l’expérience de l’utilisateur en termes de sécurité. De plus, cela n’empêcherait absolument pas aux utilisateurs d’iPhone de ne passer qu’exclusivement par l’App Store pour obtenir des applications, ce à quoi la juge a répondu que « c’était un bon point ».

Cela vient contredire l’argument phare d’Apple, suggérant que le système iOS est fermé avant tout pour garantir un niveau de sécurité satisfaisant aux utilisateurs. Presque l’entièreté de la défense d’Apple repose actuellement sur ce principe et l’argument de James Mickens pourrait bouleverser l’issue du procès. Cependant, cette affirmation ne prouve toujours pas les faits de pratiques anti-concurrentielles, ce qui, à terme, sera le seul aspect valable de ce procès.