Critique

Game of Thrones : indices, personnages, intrigues… On débrief le premier épisode

Série

Par Julie le

Près de deux ans après la dernière saison, on est de retour à Westeros. Entre temps, les marcheurs se sont frayés un chemin à travers le mur, l’heure est à la préparation. Le Roi de la Nuit et ses troupes marchent sur le Nord et les alliances sont nécessaires pour protéger le royaume. Le premier épisode, sobrement intitulé “Winterfell” était diffusé cette nuit sur OCS. On vous en dit plus…  

Inutile de le préciser mais cet article est garanti AVEC SPOILERS. Si vous n’avez pas encore vu le premier épisode passez-votre chemin ou découvrez comment éviter les spoilers.

 

 

Dès les premières secondes, alors que le thème principal ravit nos cœurs par sa douce mélodie, un détail n’échappe pas aux aficionados. Cette dernière saison offre un nouveau générique qui pourrait contenir des indices sur l’intrigue. Si vous l’aviez oublié, le générique vous le rappelle dès les premières secondes. Les remparts qui protègent le royaume ne sont plus. On fait ensuite un détour par Winterfell, rapidement après la salle principale, la caméra s’attarde sur la crypte, symbole de la famille Stark. L’héritage sera au cœur de l’intrigue, et ce premier épisode reviendra sur les origines des personnages. Du côté de Port-Réal, on redécouvre les souterrains et l’arme destinée à tuer les dragons de Daenerys. Malgré ce qu’elle a promis, la reine Cersei compte bien rester sur le Trône et défaire sa rivale. La symbolique est forte, les secrets sont enfouis sous terre, du moins pour l’instant.

Mais le détail qui interroge, c’est la bannière présente dans les premières secondes du générique. Elle montre un lion tenant dans sa mâchoire un poisson, si le Lion représente les Lannister, le Poisson est l’emblème des Tarly, dont Samwell est le dernier héritier. De l’autre côté, un homme semble tenir une tête de loup dans sa main. Si ce que l’homme représente reste encore sombre, la présence du loup ne fait aucun doute et ne rassure pas sur l’avenir de la famille Stark. Un animal énigmatique, entre le loup et le dragon, siège au milieu. La créature, criblée de flèches, est pendue au milieu des autres emblèmes. Seul grand absent du tableau le cerf des Baratheon, si la mort de Tommen mettait fin à la lignée, un héritier du roi subsiste encore, en la personne de Gendry…

Une mise en bouche

Si on s’en doutait un peu, le premier épisode de la série n’est qu’un aperçu de ce qui nous attend dans l’ultime saison. Deux ans après la diffusion de la 7e saison, les showrunners s’assurent que vous ayez toutes les cartes en main avant de découvrir celle ou celui qui montera sur le Trône. La guerre pour la couronne est lancée et cet épisode nous le rappelle à chaque instant. On entre d’ailleurs dans le vif du sujet avec une séquence qui fait le parallèle avec l’ouverture de la série. Un jeune garçon court dans la forêt pour assister à l’arrivée de Daenerys à Winterfell, comme Arya courait pour voir le roi Robert débarquer dans la saison 1. Bran et Sansa aussi accueillent la mère des dragons et s’affichent bien différents de ce qu’ils étaient avant. La jeune Sansa obnubilée par le Prince Joffrey est bien loin, la Lady de Winterfell ne se laissera pas faire et compte bien s’imposer face à Daenerys et son frère. Si l’épisode n’est pas gourmand en action, il permet de faire le point sur la situation et les personnages. Certaines scènes ne manquent pas de nous procurer quelques frissons comme notamment le vol de Daenerys et Jon, annonciateur d’une nouvelle ère. On regrettera le côté peut-être trop blockbuster américain d’une telle scène.

Le temps des retrouvailles

La guerre est au Nord et tous les personnages s’y retrouvent pour affronter la nouvelle menace. Dès les premières minutes, Jon retrouve sa famille après plusieurs années d’absence. Après une étreinte sincère avec Sansa et une conversation énigmatique avec son frère Bran. Le loup retrouve celle qui l’a toujours soutenu, Arya. C’est au pied du Barral, lieu préféré de feu Ned, que les deux protagonistes échangent pour la première fois depuis 7 saisons. A la grande surprise de Jon et du spectateur, la sans-visage soutient sa soeur et ne manque pas de rappeler à son frère qu’il doit lui aussi l’épauler. Une phrase lourde de sens, au vu des révélations de la saison précédente. Il y a fort à parier que l’héritier Targaryen doive faire des choix cruciaux dans les épisodes suivants.

Sansa aussi retrouve un personnage qu’elle n’avait pas vu depuis longtemps. La Lady de Winterfell se retrouve confrontée à son passé en la personne de Tyrion. Depuis les noces violettes, le Lannister n’avait pas croisé la route de sa dulcinée. On se rappelle d’ailleurs qu’il était à l’époque persuadé qu’elle était responsable de la mort de Joffrey. S’il y a fort à parier qu’il apprendra de la bouche de Jaime qui était vraiment derrière le régicide, pour l’instant, il ne doute pas de la dangerosité de la jeune femme autrefois si douce. “Beaucoup vous ont sous-estimé, ils sont morts pour la plupart”. Soyez prévenus…

 

On aurait mis notre pièce, mais il semblerait que Yara Greyjoy survive à un épisode de plus. Alors qu’on l’avait laissée au main de son oncle, la Reine des Iles de Fer est secourue par son frère, Theon, ayant soudainement trouvé le courage qui lui faisait défaut jusqu’ici. En revanche, on a trouvé le sauvetage un peu trop facile… Toujours fidèle à Daenerys, Yara va préparer un repli en cas d’échec face aux marcheurs. Theon quant à lui, rejoint Winterfell pour se battre aux côtés de Jon.

Et enfin, les retrouvailles que tout le monde attendait, et c’est d’ailleurs celles qui qui clôturent ce premier épisode. Jaime avait promis de se battre pour les vivants et c’est à Winterfell que ça se passera. Il semble heureux de retrouver la Cité, mais son sourire va très vite s’effacer lorsqu’il aperçoit Bran. Impassible, la corneille soutient le regard de celui qui l’a poussé du haut de la tour.

La saison des amours

Le printemps est arrivé dans nos vertes contrées et les héros de la série vivent d’amour et d’eau fraîche. Après une nuit passée ensemble, Jon et Daenerys filent le parfait amour, et même Tyrion et Davos voient déjà les deux protagonistes former un couple royal. Leur lune de miel pourrait cependant être de courte durée après les révélations sur la véritable identité de Jon.

À Port-Réal aussi l’heure est à la séduction. Victorieux dans sa quête de la compagnie dorée, Euron Greyjoy entend obtenir ce qui lui a été promis. Si depuis leur première rencontre, le roi des Iles de Fer ne cache pas son attrait pour la reine Cersei, on doutait que cela soit réciproque. Une fois encore, l’aînée Lannister nous a donné tort et laisse son allié partager sa couche. Cerseia-t-elle tourné la page Jaime ? C’est du moins ce que nous laisse croire Maestre Qyburn lorsqu’il demande à Bronn de tuer Tyrion et Jaime sur ordre de la reine. La main de la Reine agit-il vraiment sous les ordres de Cersei ou de son propre chef ? Une chose est sûre on reste sans voix lorsqu’ Eron lui promet un enfant. Cersei pourrait vouloir légitimer le fruit de son inceste ou alors assurer sa descendance après avoir perdu l’enfant. La reine s’est remise à boire alors qu’elle avait arrêté lorsqu’elle l’annonçait à Tyrion.

La saison des révélations

Si l’épisode fait figure d’introduction de la saison, il n’en apporte pas moins son lot de révélations pour les personnages. Samwell Tarly en fait les frais et découvre ce qui est arrivé à sa famille. Bien qu’il ait été renié par son père, le corbeau verse une petite larme pour son paternel, mort sous le feu des dragons. Sam devient le seigneur d’une famille importante de Westeros. Autrefois fidèles aux Lannister, les Tarly pourraient s’allier à Daenerys, enfin s’il peut lui pardonner…

 

Mais le moment fort de cet épisode, c’est sans aucun doute la révélation sur l’identité de Jon. Dans la crypte de Winterfell, le loup va découvrir qu’il n’est pas le bâtard de Ned Stark, mais le fils légitime de Lyanna Stark et Rhaegar Targaryen. Le parallèle est assez simple à faire puisque la scène nous ramène au premier épisode de la série. Ned Stark et Robert Baratheon se trouvaient à cet endroit précis lorsqu’ils discutent de la Lyanna Stark. Si le spectateur connaît déjà les tenants et aboutissants de la conversation entre Sam et Jon, c’est la réaction de celui-ci qui est centrale. La caméra s’attelle d’ailleurs à capter les différentes étapes avant l’acceptation. “C’est de la trahison”, la nouvelle va complètement bouleverser la quête pour le trône et le place en héritier. Entre la mère des dragons et Jon, Samwell semble avoir fait son choix. Si on comprend très vite que Jon ne sait pas quoi faire, Sam compte bien lui offrir ce qui lui revient de droit. “Tu as donné ta couronne pour sauver ton peuple. Fera-t-elle la même chose ? “ Avec ses mots, le corbeau remet en question la souveraineté de Daenerys, pourtant évidente depuis le début de la série.

Remettre les pendules à l’heure

Cet épisode s’il permet de réintroduire la série a surtout vocation à bousculer la construction de l’intrigue. Les révélations se multiplient et les personnages en apprennent énormément sur ce qui se joue à Westeros. L’épisode remet les compteurs à zéro. Le spectateur n’a plus un coup d’avance sur les personnages et avance à l’aveugle. Tout peut arriver et la réponse à toutes les questions se trouvent dans la passé. Les schémas se répètent et l’avenir de Westeros n’a jamais été aussi incertain. Le Roi de la Nuit arrive…

 

 

Notre avis

Ce premier épisode n’est rien d’autre qu’une entrée en matière. Après deux ans d’absence, la série repart sur de bonnes bases et prend le temps de nous replonger dans l’intrigue. Les personnages se croisent, se retrouvent et se fuient. Avec ses nombreuses références au premier épisode, “Winterfell” sonne comme un doux rappel aux prémices de Game of Thrones. L’intrigue est installée et le reste de la saison s’annonce riche en rebondissements. L’hiver est définitivement là…