Dossier

[Dossier #30ansClubDo] Retour sur un phénomène générationnel

Les dessins animés et personnages préférés de la rédaction

culture geek

Par Elodie le

Ils font partie des dessins animés et personnages les plus populaires et marquants du Club Dorothée (selon nous). Ceux qu’on aimait bien voir le matin et retrouver l’aprem.

Dragon Ball


S’il y a bien une chose que le Club Dorothée a permis, c’est de faire découvrir aux français l’animé Dragon Ball & Dragon Ball Z. Combien d’adultes sont aujourd’hui encore fans de l’oeuvre d’Akira Toriyama et des aventures de Son Goku grâce à cette émission ? De l’arrivée sur Terre du petit Saiyan jusqu’à l’affrontement final contre Super Bou, les enfants choisissaient tous le Club Dorothée pour suivre amoureusement l’animé japonais le plus populaire des années 90.

Sailor Moon


Pouvoir du prisme lunaaaaaire, transforme-moi !“, Qu’est-ce que j’ai pu répéter cette phrase dans ma chambre en espérant que quelque chose se produise, mais… rien. Jamais ! Les aventures de cette jeune fille maladroite qui se transforme en héroïne aux supers pouvoirs m’ont longtemps fasciné. Enfin surtout l’aspect baguette magique, manucure express et apparition de diadème, le tout en musique !

Nicky Larson


L’un des personnages les plus populaires du Club Dorothée. Il faut dire qu’il met du cœur à l’ouvrage et sa passion dévorante pour la gente féminine est aussi drôle qu’exaspérante. Surtout pour sa collègue et amoureuse en secret, Laura. Celle-ci n’hésite généralement pas à lui remettre les idées en place à coup de massue.

Les Chevaliers du Zodiaque

Saint Seiya, le manga de Masami Kurumada datant de 86 et diffusé dans le club Dorothée entre 1988 et 1997, fut l’un des animés phare de l’émission. Les 114 épisodes relatent l’histoire épique de Seiya de Pégase, Shiryû du Dragon, Hyôga du Cygne, Shun d’Andromède et Ikki du Phénix, entraînés dès leur plus jeune âge pour protéger Saori Kido, la réincarnation de la déesse Athéna. Une bataille homérique, un graphisme de toute beauté, et un doublage… comment dire… grandiose lui aussi !

Goldorak

Goldorak fait sa toute première apparition sur Antenne 2 dans l’émission pour enfants Récré A2, déjà présentée par Dorothée. La série compte 74 épisodes de 26 minutes et se fera étriller pour la violence de certaines scènes de combat, mais également les nombreux suicides (pour l’honneur) représentés. Cependant, les enfants feront de ce mécha (à prononcer méka pour ne pas avoir l’air c**), l’un de leurs premiers super-héros.

Ken le Survivant

Dessiné par Tetsuo Hara, le dessin animé ne serait certainement pas diffusé à un jeune public aujourd’hui. Ken le survivant reste néanmoins une référence dans l’univers des mangas. Il s’est attiré les foudres du CSA et des associations familiales, poussant AB productions à embaucher des psychologues pour caviarder la série. Ken, successeur d’un légendaire art assassin, le Hokuto Shinken, reconnaissable à ses 7 cicatrices qu’il porte sur le torse, a pourtant conquis de nombreux enfants. L’histoire ne dit pas s’ils ont mal tourné. Faites nous signe, si vous êtes encore sain de corps et d’esprit.

Olive et Tom

Une épopée footballistique à elle seule. Avant tout, pour aller d’un bout à l’autre du terrain. Il fallait du courage, et engloutir les centaines de kilomètres d’un terrain bombé. Ensuite, être capable de contrer des frappes de l’espace qui voyaient un ballon -devenu ovale- tournoyer sur lui même tout en prenant une courbe “que même Roberto Carlos il n’a jamais su le faire”.

D’abord diffusé sur La Cinq en septembre 1988, la série arrive dans le Club Dorothée en avril 1991 et devient une série référence pour de nombreux amoureux du foot. Le rêve numéro 1 d’Olivier Atton ? Devenir le meilleur joueur de football au monde. Depuis 2015, l’intégralité des épisodes sont disponibles sur YouTube et Dailymotion.

Bioman

C’est le premier des sentai (escouade en VF) diffusé en France. Une bande de robots en combinaison coloré qui adorent l’aérobic et le voguing.

Candy

Diffusé sur Récré A2 puis au Club Dorothée, Candy incruste l’image d’Épinal de la jeune fille en fleur, blonde angélique, qui court dans les champs l’air rêveuse. “Au pays de Candy, comme dans tous les pays. On s’amuse, on pleurs, on rit. Il y a des méchants et des gentils.” Pendant 115 épisodes, elle attendra son “prince de la colline“.