Dossier

Cyberpunk 2077 : date de sortie, gameplay, tout ce qu’on sait sur le nouveau jeu de CD Projekt RED

Jeux Vidéo

Par Felix Gouty le

Cyborgs, transhumains, hackers, néons, gangs et Keanu Reeves : « Cyberpunk 2077 » arrive (si tout va bien d’ici là) le 19 novembre sur PC et consoles. Retour sur tout ce que l’on sait de l’un des jeux les plus attendus de ces dernières années.

Cyberpunk 2077.
Crédits : CD Projekt Red.

La révolution cyberpunk est (presque) une réalité. Le 19 novembre, le plus important studio vidéoludique d’Europe, CD Projekt RED, nous offre sa vision d’un futur possible avec Cyberpunk 2077. Le Journal du Geek fait la synthèse de tout ce que l’on sait sur le jeu-vidéo le plus attendu de l’année.

[articles mis à jour le 27/10/2020 à 17h30]

Quand sort le nouveau jeu de CD Projekt RED ? Sur quelles plateformes ?

Au lieu de sortir le 16 avril puis le 17 septembre, puis le 19 novembre, le jeu sortira finalement (si tout va bien d’ici là) le 10 décembre 2020. Les précommandes sont déjà ouvertes chez n’importe quel vendeur. Si, techniquement, le jeu semble bien terminé, le studio polonais avoue avoir eu besoin de plus de temps pour corriger les bugs et vérifier que tout fonctionne. A sa sortie, il sera disponible dans un premier temps sur PC, Xbox One et PlayStation 4 ; avec la version pour Google Stadia prévue un peu plus tard avant que l’année ne s’achève. Le jeu sera également jouable sur Xbox Series X et PlayStation 5 quand les consoles seront disponibles (finalement, probablement aux alentours de la sortie du jeu). Dès lors, une mise à jour gratuite de Cyberpunk 2077 sera mise à disposition des joueurs pour tirer pleinement partie des consoles de nouvelle génération pour les propriétaires de versions digitales PlayStation 4 et Xbox One du jeu.

Quelle config pour Cyberpunk 2077 ? avec quelle carte graphique sur PC ?

Configuration minimale

  • Processeur : Intel Core i5-2500K 3,3 GHz / AMD FX-8320
  • RAM : 8 Go de RAM
  • Disque dur : 70 Go d’espace
  • GPU : AMD Radeon R9 380 ou NVIDIA GeForce GTX 960 2 Go
  • OS : Windows 7 64
  • Direct X : version 11

Configuration recommandée

  • Processeur : Intel Core i5-4670K 3,4 GHz / AMD Ryzen R5 1600
  • RAM : 16 Go de RAM
  • Disque dur : 70 Go d’espace
  • GPU : AMD Radeon RX Vega 64 8 Go ou NVIDIA GeForce GTX 1070
  • OS : Windows 10 64
  • Direct X : version 11

Que raconte l’intrigue de Cyberpunk 2077 ? Qu’est ce que Night City ?

Cyberpunk 2077 est une adaptation de Cyberpunk 2020, un jeu de rôle publié en 1988. Le jeu vidéo se déroule dans un futur fictif, autour évidemment de l’an 2077, dans la ville imaginaire de Night City dans l’État libre de Californie du Nord. Cette dernière et la région désertique – les Badlands – qui l’entoure ne sont pas soumises aux lois du gouvernement américain. La ville, totalement en monde ouvert, est divisée en six districts : le centre-ville (avec les sièges des corporations), Watson (et ses quartiers abandonnés, squattés par des immigrés), le quartier riche de Westbrook alias Japantown, Heywood et ses gangs latino-américains, le bidonville de Pacifica et le cœur industriel de Santo Domingo. Elle est contrôlée par plusieurs mégacorporations technologiques telles que Arasaka. Ses habitants vivent sous le joug de sept gangs principaux : les Voodoo Boys, les Valentinos, Tyger Claw, Maelstrom, les Moxes, les Animals et 6th Street. Le personnage principal, incarné par le joueur, devra naviguer dans cet univers chaotique. Son existence est assez mystérieuse mais est guidée par le « fantôme numérique » de Johnny Silverhand (interprété par l’acteur Keanu Reeves), ancien meneur du groupe de rock fictif Samurai.

V, le personnage féminin ou masculin que le joueur incarne, pourra démarrer de trois environs différents au début du jeu. Il peut être un simple produit des rues bardées de néon de Night City et se faire un nom parmi les différents gangs qui la contrôlent. Le joueur ne débarque pas nécessairement dans la ville tentaculaire, mais peut y arriver par le biais des Badlands. Ces terres dévastées aux alentours de la cité donneront alors au jeu (du moins, à sa première partie) davantage des airs de Mad Max plus que de Blade Runner. Enfin, le protagoniste pourra directement être intégré à Arasaka, une mégacorporation spécialisée en cybersécurité et activités bancaires. Le joueur devra alors se sortir de ce monde impitoyable qui l’oppresse. Quoi qu’il arrive, il aura, semble-t-il, toujours la possibilité de rencontrer les mêmes personnages secondaires et de suivre peu ou prou les mêmes quêtes.

Dans l’une des premières quêtes, le/la protagoniste, V, accompagné de Jackie, devra s’infiltrer dans le siège de la société biotechnologique Arasaka afin d’y récupérer une « biopuce » pour un mafieux, Dex. Évidemment, tout cela va mal tourner et pousser le protagoniste à rencontrer, d’une manière ou d’une autre, le mystérieusement charismatique Johnny Silverhand (alias Keanu Reeves). C’est probablement à partir de cette première mission – surnommée « Le Job » – que tout le reste de la partie se jouera. Par la suite, CD Projekt affirme que le joueur pourra véritablement se diriger vers des fins différentes.

A quoi ressemble son gameplay ?

Cyberpunk 2077 est un action-RPG, principalement en FPS (à la première personne). Il possède aussi un lourd aspect narratif, où les choix et l’orientation des dialogues promettent d’avoir un impact significatif sur la suite du jeu. Grâce à un extrait de gameplay d’une quinzaine de minutes diffusé en septembre 2019, on sait que le joueur pourra suivre plusieurs stratégies pour mener à bien ses missions – à la manière d’un Far Cry ou d’un Red Dead Redemption. Il pourra décider de vider sans scrupules ses chargeurs sur les ennemis aux alentours, à moins qu’il ne préfère pirater les implants de ses assaillants, ou contourner les systèmes de sécurité pour se frayer un chemin discret jusqu’au chef de gang local.

Pour survivre et se faire un nom dans Night City, le joueur aura accès à un arsenal très varié : pistolets, lance-roquettes à tête chercheuse, armes de mêlée comme le katana thermal, etc. Il pourra aussi customiser son corps avec des bras ou des jambes cybernétiques dont il se servira notamment en combat.

Par ailleurs, il n’y aura pas de système de classe fixe à proprement parler. Il sera donc possible de travailler n’importe quelle compétence, afin de créer des personnages aux spécialisations hybrides. Le jeu donnera néanmoins des « spécialisations » à votre personnage. V pourra donc être davantage un guerrier bourrin, ou Solo. A la façon d’un Terminator, il met à profit ses prothèses bioniques pour démolir tout ce qui bouge. Le joueur s’en rapproche surtout s’il embarque davantage dans une carrière de mercenaire, qui obtient des quêtes de la part des Fixers. Un Solo suffisamment avancé peut donner accès à la capacité « Combat Sense » qui permet au joueur de détecter de potentielles menaces à l’avance. Un Techie pourra s’aider d’un compagnon robotique, Flathead, et aura des avantages en matière d’améliorations et de réparation. Enfin, pour les amoureux d’infiltration et de piratage façon Watch Dogs, l’une des classes les plus mises en avant est celle du Netrunner. Ce dernier joue énormément sur le contrôle, à distance ou filaire, des appareils électroniques mais aussi des ennemis cyborgs. Il peut aussi s’immerger dans sa propre version personnelle et virtuelle d’Internet, par le biais de la Braindance.

Qu’est-ce qui rendra le jeu unique ?

Le Comité d’évaluation des logiciels de divertissement (ou Entertainment Software Rating Board) des États-Unis a catégorisé le jeu M pour « Mature ». En effet, l’univers de Cyberpunk 2077 nous réserve non seulement une représentation explicite du sang, de la violence extrême, de la nudité, un langage vulgaire, une sexualité non-dissimulée, l’usage de drogues et d’alcool mais aussi des crucifixions et une customisation peut-être sans limite du corps de notre avatar. Selon l’ESRB, l’une des quêtes du jeu dans laquelle le joueur peut s’embarquer lui donne effectivement la possibilité « d’aider un autre personnage à lui insérer des clous dans ses mains et ses pieds » – c’est-à-dire, à le crucifier. L’organisme signale de plus que le joueur peut sélectionner le genre de son avatar et modifier son corps à sa guise. Cette personnalisation, en apparence classique, va néanmoins jusqu’à « ajuster la taille des seins, des fesses et des parties génitales et à en varier les combinaisons. »

Existe-t-il des accessoires estampillés Cyberpunk 2077 ? Des éditions collector ?

Le nouveau titre de CD Projekt RED est déjà l’une des licences les plus riches en goodies et accessoires. Microsoft vend déjà, depuis juin dernier, une manette Xbox One et une console Xbox One X collector aux couleurs du jeu. La marque de casques SteelSeries commercialise, depuis le mois d’avril, deux casques Arctis 1 Wireless inspirés de l’univers du prochain jeu ainsi qu’une série d’accessoires pour customiser votre casque Arctis Pro. Lors de la dernière conférence en ligne, Night City Wire, le studio polonais a dévoilé la parution d’un livre encyclopédique, sur l’univers étendu du jeu : « The World of Cyberpunk 2077. » Il sera publié chez Panini Éditions le 16 septembre prochain en France. En outre, Cyberpunk 2077 a aussi droit à ses premières figurines. Un Johnny Silverhand de trente centimètres est déjà commercialisé en France par Dark Horse, autour de 50€. Une figurine de luxe, de 310€, est aussi vendue CD Projekt Gear. Elle représente la « Trauma Team Elite Response Unit », appelée pour sauver n’importe quelle personne influente en difficulté dans Night City. Enfin, en 2022, Cyberpunk s’exportera sur Netflix avec une adaptation animée appelée Edgerunners.

Cyberpunk 2077 Edition...
  • MERCENAIRE ET HORS-LA-LOI Devenez un cyberpunk, sorte de mercenaire urbain doté...
  • DANS LA VILLE DU FUTUR Découvrez la démesure du monde ouvert de Night City, qui établit de...
  • EN QUÊTE DE LA VIE ÉTERNELLE Acceptez le boulot le plus dangereux de votre vie et partez à...
  • L'Édition Collector est fournie avec les objets physiques suivants : - La boîte de l'Édition...