Dossier

Dead or Alive 4 (Xbox 360)

Par Anh Phan le

Est-ce que je dois encore vous présenter la série des Dead or Alive (DOA), développé par la Team Ninja de Tecmo ? Bon, pour rappel, la série est apparue en arcade en 1997 puis sur Saturn en 1997 et sur Playstation en 1998 avant d’évoluer sur Dreamcast puis la PS2 pour DOA 2 et ensuite la Xbox pour DOA3 et DOA2 Ultimate, pour finir sur la Xbox 360 avec DOA4.

Comme à  son habitude, DOA sert d’outil technique, DOA2 sur Dreamcast impressionnait à  l’époque, de même pour DOA3 sur Xbox, c’est donc en toute logique que DOA4 impressionne techniquement, le moteur a subi une grosse évolution depuis DOA 2 Ultimate sur Xbox. Il suffit de relancer DOA2 Ultimate pour se rendre compte de l’énorme bon technologique avec des textures “de toute beauté”, des décors encore plus grands, l’effet de fourrure sur certains personnages, du motion blur en plein combat, etc …

Cependant, un truc me chagrine, malgré l’évolution indéniable du moteur, la présence de la HD, la fluidité, les décors de folies, les effets de l’eau et autre, je n’ai pas été impressionné. Pourquoi ? C’est une impression générale et peut-être à  cause aussi des bugs de collision, des cheveux qui rentrent dans le personnage, des articulations de certains qui passe à  travers les manches. Bref, on a un impression de jeu non fini et c’est assez désagréable. Bon, c’est très bien quand même mais je pense que Tecmo peut faire mieux encore !

Sinon, on retrouve tout ce qui a fait le succès de la série, vous retrouverez donc le mode Histoire, TimeAttack, Survival, Team Battle, Versus, Sparring et le mode Online. Vous aurez le choix entre 16 personnages de base, et 6 personnages supplémetaires à  débloquer. A noter l’arrivée de Brad Wong au style alcoolique, d’Eliot, disciple de Gen Fu, de La Mariposa alias Lisa dans DOA Xtreme Volley-Ball et Kokoro, geisha en herbe sans oublier nos amis d’Halo2 😉 Pour avoir tous les personnages, il va vous falloir finir le mode Histoire avec tous les personnages. Chaque combattant possède plusieurs costumes dont 2 de bases, les autres se débloquent à  chaque fois que vous finirez le mode Histoire. En parlant du mode Histoire, une petite cinématique viendra conclure vos combats, j’aime beaucoup la fin d’Ayane et d’Helena quoique celle de Lei Fang ou Hitomi sont très funs. Dommage cependant que le niveau de réalisation des cinématiques ne soit pas parfait pour toutes.

Au niveau des combats, vous retrouverez le mode un-contre-un mais aussi le mode Tag à  deux-contre-deux. DOA4 se veut plus technique et avec les modes Novice et Easy en moins, l’IA risque de vous donner pas mal de difficulté, surtout avec leurs air combos et leurs contres. En parlant de contres, ils sont plus difficiles à  effectuer, le timing est plus serré et il va vous falloir bien connaà®tre votre adversaire pour pouvoir anticiper les coups. La vitesse du jeu a été revue à  la hausse ce qui vous donnera plus de dynamisme, et orientera votre style vers l’attaque, peut-être trop parfois 😛

Graphismes : Les graphismes sont impressionnants même s’ils peuvent être meilleur au niveau des personnages. Les décors par contre, sont impressionnants quoique l’intéraction personnages-décors n’est pas toujours réussi.

Animation : C’est fluide, rapide et nerveux, peut-être trop. A déconseiller aux épileptiques.

Jouabilité : Les enchaà®nements et contre s’effectuent sans problème, tout est une question de timing.

Durée de vie : Terminer avec tous les personnages vous prendra du temps et encore plus si vous souhaitez avoir tous les costumes. Et le monde Online vous permettra de continuer logntemps.

Son : Les musiques vont du rock à  la techno, on aime ou on n’aime pas, cela va dépendre de vous. Les bruitages quand à  eux utiliseront votre caisson pleinement, à§a pète, j’aime bien.

Multijoueurs : Comme pour DOA2 Ultimate, vous avez un mode online. Vous entrez donc dans un lobby qui vous permettra de voir les combats en cours mais aussi de discuter, le tout grà¢ce à  votre avatar que vous aurez choisi dans la boutique de Zack. Une fois prêt, vous pourrez entrer dans le mode combat o๠les joueurs s’affrontent en un-contre-un. Les joueurs qui attendent seront spectacteurs du match en cours. Par contre, cela va dépendre de votre adversaire mais les lags sont vraiment très galère, et cela n’est malheureusement pas de votre ressort ! C’est fun mais à§a peut lagger, ce qui devient galère.

Conclusion : DOA4 est un nouvel épisode fort impressionnant techniquement tant au niveau du moteur que du style de jeu. Le jeu est technique, rythmé et nerveux, donc moins accessible. A vous de voir si vous êtes prêt à  passer un peu de temps à  l’apprentissage ou pas.

Note : 7,5/10

Est-ce que je dois encore vous présenter la série des Dead or Alive (DOA), développé par la Team Ninja de Tecmo ? Bon, pour rappel, la série est apparue en arcade en 1997 puis sur Saturn en 1997 et sur Playstation en 1998 avant d’évoluer sur Dreamcast puis la PS2 pour DOA 2 et ensuite la Xbox pour DOA3 et DOA2 Ultimate, pour finir sur la Xbox 360 avec DOA4.

Comme à  son habitude, DOA sert d’outil technique, DOA2 sur Dreamcast impressionnait à  l’époque, de même pour DOA3 sur Xbox, c’est donc en toute logique que DOA4 impressionne techniquement, le moteur a subi une grosse évolution depuis DOA 2 Ultimate sur Xbox. Il suffit de relancer DOA2 Ultimate pour se rendre compte de l’énorme bon technologique avec des textures “de toute beauté”, des décors encore plus grands, l’effet de fourrure sur certains personnages, du motion blur en plein combat, etc …

Cependant, un truc me chagrine, malgré l’évolution indéniable du moteur, la présence de la HD, la fluidité, les décors de folies, les effets de l’eau et autre, je n’ai pas été impressionné. Pourquoi ? C’est une impression générale et peut-être à  cause aussi des bugs de collision, des cheveux qui rentrent dans le personnage, des articulations de certains qui passe à  travers les manches. Bref, on a un impression de jeu non fini et c’est assez désagréable. Bon, c’est très bien quand même mais je pense que Tecmo peut faire mieux encore !

Sinon, on retrouve tout ce qui a fait le succès de la série, vous retrouverez donc le mode Histoire, TimeAttack, Survival, Team Battle, Versus, Sparring et le mode Online. Vous aurez le choix entre 16 personnages de base, et 6 personnages supplémetaires à  débloquer. A noter l’arrivée de Brad Wong au style alcoolique, d’Eliot, disciple de Gen Fu, de La Mariposa alias Lisa dans DOA Xtreme Volley-Ball et Kokoro, geisha en herbe sans oublier nos amis d’Halo2 😉 Pour avoir tous les personnages, il va vous falloir finir le mode Histoire avec tous les personnages. Chaque combattant possède plusieurs costumes dont 2 de bases, les autres se débloquent à  chaque fois que vous finirez le mode Histoire. En parlant du mode Histoire, une petite cinématique viendra conclure vos combats, j’aime beaucoup la fin d’Ayane et d’Helena quoique celle de Lei Fang ou Hitomi sont très funs. Dommage cependant que le niveau de réalisation des cinématiques ne soit pas parfait pour toutes.

Au niveau des combats, vous retrouverez le mode un-contre-un mais aussi le mode Tag à  deux-contre-deux. DOA4 se veut plus technique et avec les modes Novice et Easy en moins, l’IA risque de vous donner pas mal de difficulté, surtout avec leurs air combos et leurs contres. En parlant de contres, ils sont plus difficiles à  effectuer, le timing est plus serré et il va vous falloir bien connaà®tre votre adversaire pour pouvoir anticiper les coups. La vitesse du jeu a été revue à  la hausse ce qui vous donnera plus de dynamisme, et orientera votre style vers l’attaque, peut-être trop parfois 😛

Graphismes : Les graphismes sont impressionnants même s’ils peuvent être meilleur au niveau des personnages. Les décors par contre, sont impressionnants quoique l’intéraction personnages-décors n’est pas toujours réussi.

Animation : C’est fluide, rapide et nerveux, peut-être trop. A déconseiller aux épileptiques.

Jouabilité : Les enchaà®nements et contre s’effectuent sans problème, tout est une question de timing.

Durée de vie : Terminer avec tous les personnages vous prendra du temps et encore plus si vous souhaitez avoir tous les costumes. Et le monde Online vous permettra de continuer logntemps.

Son : Les musiques vont du rock à  la techno, on aime ou on n’aime pas, cela va dépendre de vous. Les bruitages quand à  eux utiliseront votre caisson pleinement, à§a pète, j’aime bien.

Multijoueurs : Comme pour DOA2 Ultimate, vous avez un mode online. Vous entrez donc dans un lobby qui vous permettra de voir les combats en cours mais aussi de discuter, le tout grà¢ce à  votre avatar que vous aurez choisi dans la boutique de Zack. Une fois prêt, vous pourrez entrer dans le mode combat o๠les joueurs s’affrontent en un-contre-un. Les joueurs qui attendent seront spectacteurs du match en cours. Par contre, cela va dépendre de votre adversaire mais les lags sont vraiment très galère, et cela n’est malheureusement pas de votre ressort ! C’est fun mais à§a peut lagger, ce qui devient galère.

Conclusion : DOA4 est un nouvel épisode fort impressionnant techniquement tant au niveau du moteur que du style de jeu. Le jeu est technique, rythmé et nerveux, donc moins accessible. A vous de voir si vous êtes prêt à  passer un peu de temps à  l’apprentissage ou pas.

Note : 7,5/10