Dossier

[Dossier] Les 18 séries animées japonaises qui ont leur place dans la postérité

Celles qui ont fait (re)découvrir l’animation japonaise à beaucoup de gens

Cat’s Eye

cats-eye

C’est signé Cat’s Eye sur la télévision depuis 1983. Qui ne se souvient pas du fameux générique de cet anime où enfin, des femmes protagonistes charismatiques sont mises en scène sans trop de clichés (bon, un peu quand même, c’est les années 80). Encore aujourd’hui, on rencontre des grands nostalgiques de cette série animée qui leur a fait découvrir le genre.

Saint Seiya

saint_seiya

Les chevaliers du Zodiaque sont ont mené leur premier combat à la télévision au Japon en 1986. Depuis, la franchise (un manga à l’origine) a engendré de nombreux jeux, des spin-off et des films. Ce dessin animé a fait rêver beaucoup d’enfants à l’époque. Pour ses adaptations plus modernes, c’est selon les goûts.

Sailor Moon

LA_ET_0702_Sailor_Moon

Une fille pas comme les autres peut-être, mais qui s’est fait connaître et remarquer pour son côté très neuneu et ses transformations qui ont autant plu aux gosses qu’elles ont fait jaser les parents dès 1992. L’adaptation en série live-action japonaise a été… eh… passons. Le dernier anime en date, même s’il divise les fans, prouve bien qu’une passion (et une envie des studios de s’en mettre plein les fouilles) existe encore bel et bien pour cette franchise et ses personnages.

City Hunter

city-hunter

Une ombre file dans la nuit, ce sont les doubleurs assassins de la VF qui s’enfuient. City Hunter, plus connue sous le nom de Nicky Larson chez nous, est à la base un manga comme une série, plus pour les adultes que pour les enfants. La VF change cependant tous les dialogues, les rendant plus cartoonesques et enfantins. La série Ken le survivant, même si elle ne sera pas citée ici, a subi un traitement similaire. À l’époque, peu de gens sont au courant de ce changement de ton, et ça n’a pas empêché le succès de la série (ça y a même carrément contribué) ni son intégration dans la postérité.

Cobra

cobra-old-new

Le charmeur, le pirate, le (anti)héros Cobra est l’un des personnages les plus populaires des séries animées des années 80. Sorti en 1985 en France, l’anime introduit ce personnage irrésistible dont le design a été inspiré de notre Belmondo national. La série plus moderne Cobra the Animation de 2010 a d’ailleurs été très bien accueillie et maintenant, un film live-action est en cours de production (s’il parvient un jour à sortir des limbes du développement). D’ailleurs, j’en profite pour citer tous les mangas et animes partageant un univers similaire : Albator et Galaxy Express 999, qui mériteraient aussi leur place dans cette liste. Disons qu’on les compte tous en un.

Fullmetal Alchemist

fullmetal-alchemist-2003

Il est plus récent, mais mérite amplement d’être mentionné. Le manga de Hiromu Arakawa a été décliné en deux séries animées : celle de 2003, qui s’éloigne de l’histoire originale et celle de 2009 (Brotherhood) qui reprend l’intrigue du manga.

fullmetal-alchemist-brotherhood

Les deux séries sont cultes. La première, quoiqu’on pense du scénario, a néanmoins (ré)introduit bon nombre de personnes dans l’univers des animes et mangas. Dans plusieurs sondages, ces animes sont classés parmi les meilleurs au monde.