Dossier

[Dossier] Deadpool, le film miraculé

Cinéma

Par Pierre le

Deadpool sort dans les salles ! Enfin ! Et mine de rien, c’est un sacré miracle. Le film a connu moult difficultés avant d’arriver au cinéma, passant de l’état de projet embryonnaire à film abandonné pour finalement connaître un rebondissement sans précédent dans l’histoire du cinéma.

Deadpool allongé

Après nos dossiers sur le personnage de Deadpool, nous allons revenir dans cette chronique sur la genèse du film, sur ses difficultés et sa concrétisation. Une histoire passionnante et qui fait de Deadpool un cas unique dans le cinéma d’aujourd’hui.

C’est parti !

[nextpage title= »2009 : Deadpool grille sa chance »]
Il était une fois un héros de comics adoré des connaisseurs, mais ignoré par les autres. Un héros tout de rouge vêtu, qui utilise ses sabres pour pourfendre ses ennemis. Deadpool, c’est le nom que lui ont donné ses deux papas, Fabian Nicieza et Rob Liefeld. Si notre héros s’éclate dans les pages de comics, il veut aller plus loin en infiltrant le milieu très fermé du cinéma. Malheureusement pour lui, sa quête ne sera pas de tout repos.

Respawn lol

Notre histoire commence dans les années 2000. A cette époque, le monde du cinéma super-héroïque est bien différent de celui d’aujourd’hui. Marvel Studios n’a pas encore lancé son offensive, Sony se gave avec Spider-Man et la 20th Century Fox a le champ libre pour créer un univers autour des X-Men.

Après un troisième épisode qui clôt la trilogie d’origine, la 20th Century Fox décide de lancer deux spin-off X-Men, l’un dédié à Wolverine et un autre consacré à Magneto. Tout se déroule comme sur des roulettes pour le studio, et notre cher Deadpool guette dans l’ombre des héros les plus populaires de l’époque…

Et à quelques mois de la sortie de X-Men Origins Wolverine, qui revient sur la genèse du personnage, nous apprenons que Deadpool a hérité d’un rôle dans le film, faisant une apparition face au mutant barbu. Les fans sont aux anges, Deadpool, personnage tant aimé des fans, a enfin le droit d’apparaître à l’écran ! De plus, la Fox promet la mise en chantier d’un film lui étant dédié après Wolverine. Qu’est-ce qui pourrait mal tourner ?

Filmdemerde

Réponse : tout.

En avril 2009, le film sort enfin dans les salles. Et là, c’est le drame. Conspué, insulté, détesté, X-Men Origins Wolverine connait un très mauvais accueil auprès des critiques. Beaucoup de reproches lui sont faits, comme son histoire assommante, ses effets spéciaux moisis ou même son non-respect de l’univers X-Men instauré dans les trois premiers films.

Mais son acte le plus odieux, selon les fans, reste le traitement du personnage de Deadpool, incarné par Ryan Reynolds. Si le personnage se montre (un peu) fidèle dans la première partie du film, son apparition finale est synonyme de crime de lèse majesté.

C’est là que ça se corse.

MAIS ?!
MAIS ?!

En lieu et place de notre bon vieux Deadpool en costume rouge qui n’arrive jamais à la fermer et qui brise le quatrième mur, le film nous sert un personnage complètement différent, nu et muet. Pire, les fans ont reproché aux scénaristes de ne pas respecter ses pouvoirs de base, puisque dans le film, Deadpool dispose de tous les pouvoirs mutants. Et ce n’est pas la scène post-générique, qui nous montre le personnage regarder vaguement la caméra, qui satisfait les fans. Une scène censée annoncer le film lui étant dédié.

Nous pouvons constater l’infraction dans les vidéos ci-dessous.


Le film ayant fait un four, la Fox est obligé de revoir entièrement ses plans. X-Men Origins Magneto est annulé et une nouvelle trilogie X-Men est mise en chantier. Le film Deadpool, lui, est toujours prévu, mais pour une date alors indéterminée. Deadpool y croit, il sait qu’il a été maltraité, mais pense qu’il peut se rattraper. Comme un bon Canadien qu’il est, Deadpool est désolé de cette aventure, mais ce film va lui coller à la peau. Une peau magnifiquement dégueulasse, d’ailleurs.

C’est le début de la longue traversée du désert.

Suckitwolverine

[nextpage title= »2010-2014 : Le film mis au placard »]
Officiellement, le film n’est pas annulé. On parle même de Robert Rodriguez pour le réaliser, à un moment. Mais les choses n’avancent pas, même si Tim Miller est nommé réalisateur et qu’un scénario est écrit par Paul Wernick et Rhett Reese, nous dit-on. Ryan Reynolds, lui, est toujours attaché au projet, malgré la haine que lui vouent les fans du personnage depuis Wolverine.

Deadpool 3DS

Mais pendant cette période, son pessimisme se faisait ressentir à chaque fois qu’un journaliste lui parlait du film. Voici ce qu’il disait en juillet 2013 :

Ce film est vivant, puis mort. Puis il revient et est de nouveau lâché… C’est la pire relation avec un personnage que je n’ai jamais eue !

L’acteur ne manquera d’ailleurs jamais une occasion de s’excuser pour le traitement de Deadpool dans le film de 2009 (ouais, lui aussi est Canadien)

A cette période, Reynolds participe à deux autres adaptations de comics, Green Lantern et RIPD, qui font un four critique et financier (il est aussi nommé l’homme le plus sexy du monde en 2010, mais là on s’en fiche). Malgré sa participation à des films moins populaires mais réussis (notamment Buried) l’acteur devient synonyme d’échec commercial dans le monde des blockbusters. Bref, c’est très mal barré, le film Deadpool. Pourtant, le personnage continue d’être adulé des fans… mais dans les pages de comics.



Même nous, nous, nous n’y croyions plus (désolé, Wade). Dans un Top 5 publié au début de l’année 2013 et consacré aux super-héros qui n’avaient que peu de chances d’avoir le droit à un film, Deadpool y figurait. D’ailleurs, il est également amusant de constater que trois des cinq héros nommés dans ce Top vont finalement avoir le droit à leur adaptation dans les prochaines années. Comme quoi, on ne ferait pas fortune si on ouvrait un cabinet de voyance.

Ces quatre ans ont pratiquement anéanti l’espoir des fans de voir le personnage de nouveau à l’écran. Mais dans le même temps, ils étaient presque soulagés, ne souhaitant pas une reprise du Deadpool de 2009. Ils se sont donc amusés avec le personnage délaissé, plusieurs vidéos bien fichues émergents sur le web. De même, cette absence de progression permet à High Moon Studios de développer un jeu Deadpool. Un jeu, certes pas extraordinaire, mais diablement fidèle et qui a relancé l’intérêt du grand public pour le personnage.


Deadpool – Fan Movie from .Moov on Vimeo.

Nous nous étions tous fait une raison concernant un film Deadpool. On pensait que jamais il ne verrait le jour, que c’était fichu, terminé. Nous étions passés à autre chose et nous l’avions presque oublié. Deadpool s’était lui aussi dit que finalement, rester dans les pages de comics, c’était pas si mal. Il pouvait toujours dire des conneries, flinguer les méchants, et porter son costume rouge. C’est vrai que combattre Wolverine à poil, ce n’était pas l’idée du siècle.

Mais un tranquille après-midi de juillet 2014, tout a basculé.

deadpool-test-footage

[nextpage title= »2014 : Le screen-test salvateur »]
Nous sommes le 30 juillet 2014. Ce jour-là, il ne se passe pas grand-chose. On s’ennuie même un peu. C’est l’été, l’actualité est un peu morte et nous rêvons que d’une chose : être à la plage. Mais d’un coup, une vidéo étrange fait son apparition sur le net.

Dans cette vidéo, nous voyons un Deadpool en CGI se fritter avec des mercenaires. C’est la voix de Reynolds que nous entendons là. Et là, le web s’arrête. Nous avons sous les yeux un screen-test réalisé en 2011 par Tim Miller pour montrer aux pontes de la Fox ce qu’un film Deadpool pourrait donner.

Mais trois ans après ce refus, un anonyme décide de tout balancer sur les Internets pour montrer au monde qu’il a BESOIN d’un film Deadpool. Qui a fait fuiter la vidéo ? Serait-ce Tim Miller ? Reynolds ? Le stagiaire de 3ème ? C’est encore un mystère aujourd’hui, mais l’acteur a sa petite idée.

Dickbutt
Dans une interview donnée en février 2015, Reynolds assure que le film n’aurait jamais vu le jour sans cette fuite, et qu’il a un moment soupçonné Miller :

C’est uniquement à cause du screen test que le film sortira. A 100%. Ce n’est pas moi qui l’ait fait fuiter. Si je savais qui a fait ça ! Honnêtement, nous avons tous pensé que c’était Tim Miller, le réalisateur. Mais j’ai fait ma petite enquête (…) et il a dit qu’il ne l’avait pas fait. Le leak initial vient de la Fox en interne, quelqu’un a enregistré la séquence sur son iPhone et l’a mise en ligne. Et ça s’est reproduit une deuxième fois, quelqu’un ayant piraté les serveurs de Blurred Studios et a récupéré le screen test original.(…) Mais maintenant, nous allons faire le film !

Faire le film ? Attends un peu, Ryan. T’emballes pas. Car au moment du leak, la chose n’est pas du tout acquise, loin de là. Mais l’espoir est revenu, et Deadpool commence à y croire. Un mince espoir, mais un espoir quand même.

Deadpool prout

Car même si le leak a cassé les Internets, le film n’est toujours pas prévu. Mais Rhett Reese, scénariste et producteur désigné du film, s’engouffre dans la brèche. Sur Twitter, il demande aux fans de montrer qu’on le veut, notre film, en retweetant son message. Et vous savez quoi ? Il obtient plus de 50 000 RT. De quoi montrer à la Fox qu’il y a bien un intérêt à faire un film Deadpool.

Pendant un mois, pas de nouvelles. Ça a dû sérieusement discuter au siège du studio, avec des réunions au sommet et tout le tintouin entre les pontes de la société. Non, nous n’avons aucune info sur ce qui s’est passé à cette période, mais en exclusivité mondiale, voici ce qu’on imagine :

Ponte A : Bon, les gars, c’est quoi tout ce bordel avec Deadpool ?
Ponte B : Bah, y’a Tim qui a balancé le screen-test de 2011 sur Internet. Les fans veulent un film, maintenant.
Ponte A : Tu fais chier, Tim.
Tim Miller : Mais c’est pas moi ! Promis, juré !
Ponte B : N’empêche, on a l’air cons, maintenant. On fait quoi ? On va quand même pas reprendre le Deadpool tout naze de Wolverine ?
Tim Miller : Filez-moi quelques millions, je vais faire un truc propre.
Ponte A : Tu fais vraiment chier, Tim…

1695333-deadpool_awesome

Et le 19 septembre 2014 vient la libération. Tous les fans de Deadpool se rappellent ce qu’ils faisaient ce jour-là. Personnellement, j’étais sur la place Charles III à Nancy en train de manger un burrito quand j’ai vu que la Fox avait annoncé le film… OUI, ILS ONT ANNONCÉ LE FILM ! Un film prévu pour février 2016 et réalisé par Tim Miller.

Comme quoi, tout arrive…

Mais une question demeure, à l’époque : qui pour reprendre le rôle de Deadpool ? Comment le film va-t-il se placer dans l’univers de la Fox ? Deadpool sera-t-il fidèle à son équivalent papier ? Reynolds sera-t-il de retour ? Mangera-t-il des chimichangas ? Des questions existentielles qui trouvent leurs réponses dans les mois suivant l’annonce.

Ainsi, on nous annonce un film Deadpool bien inclut dans l’univers de la Fox, mais isolé afin de laisser libre cours aux frasques de notre héros. De même en décembre 2014, nous apprenions que Reynolds reprenait le rôle. Mais promis, Tim Miller ne fera pas de suite à X-Men Origins. D’ailleurs, la Fox a tout fait pour que le film de 2009 soit effacé de la timeline avec les nouveaux films X-Men qui ne le prennent pas en compte. Même The Wolverine n’y fait pas allusion, c’est dire.

deadpool-dance-party

Et au début de l’année 2015, le projet est définitivement lancé. Deadpool aura bien le droit à son film, cette fois c’est sûr.

Yay !

[nextpage title= »Février 2015 à aujourd’hui : regagner la confiance des fans »]
Certes, la mise en chantier du film Deadpool a été plébiscitée, mais c’est encore loin d’être gagné. Il faut bien faire comprendre aux fans qu’on repart de zéro, qu’on nous offre le vrai Deadpool. De plus, il faut également attirer le public profane et lui montrer à quel point ce personnage est dingue dans son écriture. Une longue phase de com’ et de caressage de fans dans le sens du poil commence.

Affiche pull moche

Bon on va pas vous parler de la première photo publiée par Reynolds avant le tournage (oups, on en a parlé ¯_(ツ)_/¯) ou même des photos de tournage (¯_(ツ)_/¯²), mais de la campagne promo brillante orchestrée par la production. Deadpool n’a aucune limite, aucune gêne, et n’hésite pas à faire n’importe quoi. Et ce qui est cool, c’est que le personnage le fait même en dehors du film, comme pendant cette interview avec Joblo où le personnage fout le bordel.

Deadpool caca

Les mois qui suivent, la promo se fait discrète. Nous avons quelques photos, comme le costume, ou même une image du personnage en train de faire caca (bah quoi, même les super-héros vont aux toilettes. Vous voyez Batman d’un autre œil maintenant, hein ?). Une promo dans le ton, qui a connu sa première heure de gloire lors de la Comic-Con de San Diego en juillet 2015. En effet, c’est lors de l’événement que le premier trailer de fou furieux est dévoilé. Il sera mis quelques semaines plus tard sur le net.

C’est là que ça devient intéressant. Dans une campagne promo ultra soignée, nous avons l’impression que Deadpool est en roue libre. Il raconte des histoires au coin du feu, diffuse des affiches pour faire croire à une comédie romantique, se fout de la gueule des Australiens, puis des Chinois (le film est d’ailleurs interdit là-bas), de la Fox et même de X-Files.

Deadpool va piner

Et le jour de Noël, le film sort sa bande-annonce qui rassure tout le monde. Nous le tenons notre film Deadpool !

Et c’est ainsi que notre petit Deadpool arriva dans les salles. Le chemin de croix fût long et douloureux, aussi bien pour Deadpool (mais il s’en fout, il est immortel) que pour les fans. Ces derniers peuvent enfin aller voir leur personnage préféré sur grand écran, dans une oeuvre réussie et respectueuse. Prendre du plaisir pendant deux heures et rigoler en compagnie de Wade Wilson…

Deadpool au ciné

… Et après, BRANLETTE !

Deadpool branlette