Dossier

[Dossier] Final Fantasy : pourquoi son univers est-il (presque) éternel ?

Des héros hyperactifs

Par killy le

Un réseau de liens connectant son public que Square Enix diversifie bien évidemment en déclinant son univers dans des gammes précises : jeux mobiles free-to-play, clones de Monster Hunter, jeux de combat, supportés dans les périodes d’attente entre deux gros projets par des remake, portages, spin-off ou compilations. Square amplifie donc sa prise culturelle en abreuvant le marché de jeux qui peuvent s’adapter au public déjà « captif ». Une logique commerciale évidente, mais qui tente de ne pas quitter son cœur de cible. Les joueurs de Final Fantasy, anciens ou nouveaux, attendent une histoire, des mécaniques de gameplay basés sur la progression (RPG) et le respect d’un certain standing issu du statut de classique du jeu vidéo accolé à la série.

Final Fantasy Explorers
Final Fantasy Explorers

Tout du moins sur les épisodes numérotés. Ces derniers agissent comme les garants de cette marque de fabrique, entretenant la flamme. Un brasier sur lequel souffle une philosophie particulière, celle de la surprise. À la différence de nombreuses séries, chaque épisode de Final Fantasy propose quelque chose de nouveau, tant dans le système de jeu que dans le contexte, en passant par les personnages. L’intérêt, en partie dû au désir dans l’attente, vient de ce que la licence va proposer de neuf avec les matériaux rassurant que le joueur connaît déjà. La persistance d’un public passe par ce questionnement de ce dont est capable Square Enix, encore aujourd’hui réputé pour bon nombre de principes de jeu innovants et pour certains marquants. Chaque FF est une aventure riche qui se raconte sans demander de réflexes aiguisés. Pour qui désire se plonger dans une histoire sans foncièrement maîtriser les enchaînements de touche, la série se montre dans la plupart des cas accessible, Livre Dont Vous Êtes le Héros constamment illustré. Un savoir-faire attendu au tournant, comme dans les productions Nintendo, qui a tout de même tendance à se manger des taquets depuis la fêlure Final Fantasy XIII, la transformation Versus XIII et le retard de Final Fantasy XV entre autres produits de mauvaise qualité venus tempérer le drame.

Final Fantasy XIII
Final Fantasy XIII