Dossier

[Dossier] Moon Knight ou le culte de la (multiple) personnalité

Tu veux voir ma lune ?

Au delà d’être empli de l’âme d’une divinité jouant avec son esprit, Spector possède aussi un pouvoir, hérité d’une morsure faite par un loup-garou (ne riez pas), à savoir une force qui augmente à mesure que la lune apparaît pleine. En gros, si Moon Knight a la force d’un super athlète quand la lune se montre en croissant, mieux vaut ne pas lui chercher d’histoires un soir de pleine lune. Sauf que l’effet de cette morsure va rapidement s’estomper, poussant Spector à mettre fin à sa vie de super héros et à abandonner ses autres personnalités, pour ne se consacrer qu’à ouvrir des galeries d’art un peu partout dans le monde. Pourquoi pas, hein. C’est pas Batman qui ferait ça, mais pourquoi pas.

Khonshu, pas très content de voir que son vaisseau est devenu un dandy, lui apparaît et lui donne tout un nouvel arsenal inspiré de la lune (imaginez un Batarang en forme de croissant de lune, et vous avez compris le concept), puis pénètre Spector. Non, pas comme ça. Spirituellement. Sérieux, vous avez quel âge ? Cette fusion redonne à Spector ses pouvoirs perdus, et une nouvelle volonté de casser de la boîte crânienne de délinquant.