Dossier

[Dossier] Solar Impulse : histoire et avenir de cet avion fou qui vole à l’énergie solaire

Un projet qui divise

Ce projet de plus d’une décennie (13 ans pour être exact) a reçu des encouragements comme il a essuyé nombre de critiques.

2014_10_26_17th_flight_chammartin_Solar_Impulse_2_5624_thumb

Ces dernières portent sur son intérêt, sur les contraintes imposées par un tel avion rendant toute exploitation sur court et moyen terme impossible. Mais c’est justement l’aspect impossible qui fait la force de ce projet. Sans chercher à le défendre et en étant un peu pragmatique : le Solar Impulse n’a jamais été brandit comme le renouveau de l’aviation ou de l’exploitation de l’énergie solaire. C’était juste un rêve qui a pu se concrétiser. Comme beaucoup d’étapes marquantes, c’est un précurseur d’un nouveau cycle de véhicules mobiles. On a toujours sous-estimé nos capacités à faire évoluer la technologie. Qui pensait il y a 20 ans que nos smartphones embarqueraient des processeurs 8 cœurs de 2GHz, des écrans 4K et offriraient toutes les possibilités techniques dont on bénéficie aujourd’hui ?

Le Nokia 2110 était une révolution en 1994. Mais à cette époque, aurait-on parié sur le smartphone que l'on a aujourd'hui ?
Le Nokia 2110 était une révolution en 1994. Mais à cette époque, aurait-on parié sur le smartphone que l’on a aujourd’hui ?

Qui aurait imaginé il y a seulement 30 ans qu’on pourrait se déplacer dans une voiture sans avoir besoin de la diriger ?

Le Volvo XC 90 offre un mode autonome permettant au conducteur d'être plus tranquille
Le Volvo XC 90 offre un mode autonome permettant au conducteur d’être plus tranquille

Si on en revient au Solar Impulse : il a prouvé qu’il était possible de voler en continu pendant 120 heures…
Avec des moteurs électriques…
Alimentés uniquement en journée…
Par des panneaux solaires !

Ce n’est pas de la théorie, mais du concret.

2014_08_28_8thFlight_revillard_55_thumb

On sait désormais que des moteurs électriques peuvent faire voler un avion, peuvent tenir 120 heures, que des batteries peuvent supporter l’altitude et ses températures. On sait également prévoir la météo et les mouvements des courants, des nuages, des flux d’air avec une précision de l’ordre de la dizaine de mètres. C’est une excellente base pour une suite !

Un dirigeable solaire, histoire de relancer la mode de la saucisse volante, les gaz en moins
Un dirigeable solaire, histoire de relancer la monde de la saucisse volante, les gaz en moins

Si on ne se base que ce qu’il est possible de faire aujourd’hui, sans chercher à repousser les limites, on stoppe net les possibilités d’évolution. Car ces projets apportent avec eux leur lot de problèmes. Et ce sont les solutions à ces problèmes qui permettent d’avancer.

Enfin, une piste n’est jamais mauvaise. Car elle permet d’être soit la voie à suivre, soit celle à abandonner, permettant dans chacun de ces deux cas d’être fixé.

Un grand merci à Elsa, André, Christophe, Esla et Julien qui ont permis la réalisation de ce dossier. Crédits photos : Solar Impulse – Revillard – Pizzolante