Dossier

Du flop au top : Naoki Yoshida revient sur la renaissance de Final Fantasy XIV

Community first

culture geek

Par Amandine Jonniaux le

Face à la concurrence, l’équipe de production de Final Fantasy XIV sait qu’elle n’a pas le droit à l’erreur. Le soutien de toute une communauté ayant été nécessaire à la renaissance du MMORPG, c’est sur elle que les équipes décident de se focaliser. “Ce sont les fans de Final Fantasy qui ont soutenu le jeu, et nous ont encouragés au moment de la reprise”, rappelle Naoki Yoshida. “Nous n’en serions jamais arrivés là sans le soutien des fans, je pense qu’ils constituent le plus gros succès du jeu. Évidemment, les équipes ont travaillé très dur pour y arriver, mais ce droit à une seconde chance a joué un rôle primordial dans la reconstruction du jeu ». Pour autant, qui dit soutien ne dit pas forcément approbation, et la communauté n’hésite pas à faire entendre sa voix quand il s’agit de pointer du doigt la faiblesse du PvP, ou le trop grand nombre de quêtes Fedex. 

Conscient qu’une communauté engagée est la clé d’un MMORPG réussi, Naoki Yoshida décide de placer les joueurs au centre du jeu. Chaque nouveauté, chaque mise à jour est soumise à l’approbation des joueurs. Quand une nouvelle extension est annoncée, ce sont eux qui sont aux premières loges. Pour pérenniser – et concrétiser cette proximité avec la communauté, des Fan Festivals sont organisés trois fois par an depuis 2014, à raison d’un au Japon, un aux États-Unis, et un en Europe. Un événement à gros budget qui fédère chaque année plusieurs milliers de fans, sur place ou depuis les streams diffusés en live sur Twitch, mais qui peine encore à s’imposer face à World of Warcraft, qui fédère à chaque extension plus de trois millions de nouveaux adeptes en quelques heures.