Dossier

[Guide] 25 conseils pour ne pas mourir 25 000 fois dans un Dark Souls (et Bloodborne)

Faites-vous aider (et aidez les autres) !

Par G33K VNR le

Les jeux FromSoftware peuvent être punitifs par moments, mais jamais le fait d’appeler d’autres joueurs à la rescousse ne pénalisera votre progression. Bien sûr, il faudra rencontrer les conditions nécessaires à la coopération et éventuellement dépenser les items servant à accéder au multijoueur, mais dans des mondes aussi hostiles, un petit coup de pouce de temps à autres ne peut pas faire de mal, en particulier contre des boss qui opteront pour l’option du gang bang sur votre petite personne. Rectifier la balance peut faire toute la différence. Et si un joueur vous vient en aide pour vaincre un boss, ne soyez pas égoïste, et revenez en aider d’autres là où vous étiez coincés.

Demon's Souls
Demon’s Souls

Pensez également à les saluer avant et après le combat, on n’a pas été élevés chez les sangliers. Non seulement vous n’avez rien à perdre quand vous volez au secours d’autrui (au pire, vous revenez en cas de mort là où vous étiez, tout en conservant votre pactole), mais vous avez même tout à y gagner, d’un gros supplément d’âmes (ou d’échos) non négligeable à des items rares, souvent liés à votre obédience de serment dans le jeu, qui vont seront très utiles et prouveront votre valeur. Les communautés des jeux FromSoftware sont très actives et très soudées. Même sur un jeu comme Demon’s Souls qui accuse six ans d’existence, vous trouverez du monde pour jouer avec vous. Bloodborne avait cette particularité de vous permettre d’invoquer vos amis, plutôt que de parfaits étrangers, et ce à l’aide d’un code à choisir qui sert de filtre dans le multijoueur, un ajout très appréciable qui est à nouveau présent dans Dark Souls III.