Dossier

[La sélection de la rédaction] Les 9 films et séries à voir en juillet sur Netflix

Les films

Série

Par Mathieu le

How It Ends

Quand une mystérieuse catastrophe transforme le pays en zone de guerre, un homme prend la route avec son futur beau-père pour tenter de retrouver sa petite amie enceinte. Réalisée par David M. Rosenthal, surtout connu pour ses films diffusés en VOD, cette nouvelle exclusivité Netflix intrigue. Porté par Forest Whitaker et, dans une moindre mesure, Theo James (Underworld, Divergente), ce long-métrage catastrophique aborde le thème de l’apocalypse d’une façon novatrice qui laisse planer le mystère.

How It Ends ou « Comment ça se termine » dans la langue de Molière parait être assez classique dans sa mise en scène, mais bénéficie d’effets spéciaux de qualité et devrait être une expérience cinématographique plutôt fun à regarder, quelques bonbons et un sachet de pop-corn entre les mains. S’il y a peu de chances que nous soyons en face d’une pépite SF, le film pourrait valoir le détour ne serait-ce que pour la performance d’un Forest Whitaker rarement décevant. Arrivée calée au 13 juillet prochain sur Netflix.

Collateral

Collateral, c’est l’histoire de Max, un chauffeur de Taxi qui travaille la nuit à Los Angeles. Un soir, une jeune femme, procureure de son état, nommée Annie monte dans son véhicule. Après lui avoir raconté sa vie et ses rêves, Max prend un certain Vincent. L’homme, très mystérieux, lui propose 600 dollars s’il le conduit où il veut toute la nuit. Problème, le chauffeur va vite se rendre compte que celui qu’il transporte est en réalité un tueur à gages capable de tout. Et la nuit ne fait que commencer. Michael Mann (Heat, Le Dernier des Mohicans, Ali) signe ici un thriller survitaminé, qui ne laisse pas de place au répit.

Emmené par un duo d’acteurs irréprochable et notamment un Tom Cruise au sommet, le film joue avec les sentiments comme si c’étaient de simples billes. Parfois dur, mais toujours élégant, le long-métrage vaut surtout pour la confrontation de ses deux protagonistes et son final sous haute tension. Doté d’une mise en scène de premier ordre, Collateral réussi à captiver de la première à la dernière minute jusqu’à finir par nous couper le souffle. Un polar féroce à voir ou revoir d’urgence dès aujourd’hui.

Des Hommes et des Dieux

Cinq ans après Le petit lieutenant, Xavier Beauvois s’attaque cette fois à la religion et plus particulièrement à la vie des Moines Cisterciens de Tibhirine en Algérie. On suit ainsi l’histoire de huit moines chrétiens français vivant en harmonie avec leurs frères musulmans au sein d’un monastère perché dans les montagnes du Maghreb. Ces derniers doivent faire face à la terreur générée par un groupe islamiste qui sévit depuis quelque temps dans la région. Alors que l’armée leur propose une protection, ces derniers refusent, malgré la menace qui pèse sur eux.

En s’attaquant à l’humain plus qu’au divin, Xavier Beauvois réussit magistralement son pari. Dans ce film, c’est la dimension du sacrifice et de la cohésion qui domine tout comme la morale humaine. Avec une mise en scène simple, mais cohérente et de scènes d’une grande force idéologique, le film se veut humble, mais bouleversant. Au lieu de s’arrêter sur les clichés, Des Hommes et des Dieux voit bien au-delà et fait réfléchir le spectateur. Émouvant et viscéral, un film à voir dès à présent sur Netflix.

La Défense Lincoln

Michael Haller est un avocat à la réputation grandissante. À Los Angeles, la ville dans laquelle il exerce, il défend surtout de petits criminels qu’il se fait un malin plaisir de faire acquitter. C’est à l’arrière de sa voiture, une Lincoln Continental, qu’il passe le plus clair de son temps. Un jour, il pense décrocher l’affaire de sa vie : défendre un riche play-boy accusé de meurtre et dont la famille a du pouvoir et de la notoriété. Le problème, c’est que l’homme qu’il représente est manipulateur et bien plus dangereux qu’il ne le pensait.

La Défense Lincoln marque le retour de Matthew McConaughey dans un film autre qu’une comédie romantique. Dans ce rôle qui lui colle à la peau, l’acteur prouve son intéressante palette de jeu. Filmé avec un vrai savoir-faire par Brad Furman (Infiltrator), le long-métrage est excellemment rythmé et se présente comme un des meilleurs polars noirs de ces dernières années. S’il n’est pas inoubliable, son casting (Marisa Tomei, Ryan Phillippe, Josh Lucas), sa trame et certaines scènes marquantes devraient faire passer un excellent moment aux spectateurs. Le film est dès à présent disponible sur Netflix.

Shakespeare in Love

Le film raconte un passage de la vie de William Shakespeare, poète dramaturge talentueux qui commence à connaitre le succès. Nous sommes à l’été 1593 et le jeune homme doit absolument livrer une nouvelle pièce, dont il n’a que le titre, nommée « Romeo et Ethel, la fille du pirate ». Sans cela, il devra faire face à son commanditaire Henslowe qui le harcèle depuis plusieurs semaines. C’est alors qu’il donne le rôle convoité de Romeo à un garçon étrange qui est en réalité Lady Viola. Cette dernière, qui s’était déguisée pour prouver qu’elle pouvait devenir actrice, fait tomber William Shakespeare complètement amoureux.

S’il ne s’agit certainement pas du meilleur film de John Madden (Miss Sloane ou Indian Palace), Shakespeare in Love vaut le détour ne serait-ce que pour ses décors et costumes. Le charme opère rapidement pour ce conte de fées grandeur nature, habile mélange entre théâtre et cinéma. À noter les performances admirables de Gwyneth Paltrow, Judi Dench ou encore Colin Firth. Très onirique, la réalisation de John Madden se regarde avec une certaine légèreté qui est toujours un vrai plaisir. Un long-métrage que vous pouvez retrouver dès aujourd’hui sur la plateforme de SVoD.