Test

[Gonzo-test] J’ai ambiancé un repas de famille avec Just Dance 2015 mais Mamie a failli y rester [Wii U]

Notre avis
7 / 10

Par Alvin le

Après avoir fait l’amer constat l’an dernier qu’essayer de choper avec Just Dance n’était pas une très très bonne idée, vous vous êtes décidé à utiliser le jeu de danse d’Ubisoft comme il se doit. C’est à dire en famille, qui a profité du début des vacances pour inviter tout le monde à venir célébrer le premier anniversaire de votre arrière-petite-nièce par alliance dans la demeure familiale paumée à la campagne. “Tu viens” tranchent les parents avant-même que toute négociation ait pu même commencer. “D’accord, mais j’embarque la Wii U.” Et le sixième épisode de Just Dance

JD2015_screen_ONLY_YOU_WiiU_e3_140609_4pm_1402149778

Après un réveil à 6 heures du mat’ et quelques heures de train, vous débarquez sourire forcé aux lèvres dans le patelin campagnard familial, un de ces villages du centre de la France où il n’y a ni montagnes pour skier, ni plage pour aller se baigner ; juste un Shopi et une Zone d’Activités qui n’a jamais aussi mal porté son nom car s’il y avait de l’activité dans le coin, ça se saurait. Qu’importe, vous n’êtes pas là pour faire du tourisme, heureusement, et les parents sont à l’heure pour vous véhiculer jusqu’à la maison des ancêtres où toute la petite famille est réunie.

Après une trentaine de bises, un apéro trop long, une salade géante, seize bouteilles de vin, huit kilos de rôti, un plateau de fromage à réveiller les morts et cinq longues heures passées, vous quittez enfin la table des réjouissances le ventre passablement lourd. Mais bien décidé à arrêter l’après-midi “Top 829 des moments les plus mignons de la petite dernière” qui s’annonce, vous lancez l’idée, comme ça, que ce serait marrant de jouer un peu, et par exemple, à Just Dance 2015.

Immédiatement, vos relatifs les plus relous fuient la pièce en grommelant qu’on ne peut plus discuter et filent se réfugier sur la terrasse. Tant mieux. Ne restent plus avec vous que Jean-Kevin, le petit cousin de 13 ans déjà inconditionnel de “kalhof”, et Loreline, sa sœur, 15 ans et fan de Kev Adams, ainsi qu’Alix, 23 ans, qui fixe toute la journée les clips sur D17 en attendant qu’un job lui tombe dessus, et mamie Claudine, 76 printemps, qui n’avait pas la force de se sortir du canapé et adoooooore regarder ses petits-enfants s’amuser.

Le jeu lancé sur la télé du salon, Loreline prend immédiatement les choses en main car Just Dance, ça la connait : elle y joue tous les mercredis chez sa bestah. Elles ont retourné tous les épisodes et rêvent de devenir “gogo-danseuse superstar comme Gaëlle des Ch’tis” quand elles seront grandes. Vous ne brisez pas ses rêves, la laissez lancer une première chanson et se déhancher non sans un certain talent sur Best Song Ever des One Direction. Complètement absorbée, elle enchaîne les parties tandis que vous somnolez, comme Alix, sur le canapé parce que vous avez abusé de la charlotte au chocolat.

JD2015_screen_BUILT_FOR_THIS_WiiU_2_GC_140813_10am_1407876605

Vous êtes réveillé par les cris de Jean-Kévin qui refuse avec détermination d’accompagner sa sœur sur Let It Go de La Reine des Neiges. “C’est trop une chanson de fille !” hurle-t-il. Vous lui expliquez que ce genre de choses ne se dit plus trop en 2014 pendant qu’Alix rejoint Loreline. Sur l’écran, vous appréciez les décors et l’habillage nettement plus riches qu’auparavant, et remarquez qu’un gros effort a été fait sur les costumes des danseurs : il est loin le temps où ils n’étaient que des formes lumineuses. Les multiples notifications sociales, vous invitant notamment à danser en live avec des joueurs du monde entier dans le mode World Tour, vous laissent par contre plus circonspect. Vous vous saisissez du gamepad qui traîne et constatez que vous pouvez vous en servir pour filmer votre petite famille qui sera immortalisée dans l’habituel honteux Autodance, et même que vous pouvez chanter en mode karaoké pour scorer avec eux depuis le canapé. Évidemment, la détection tant du chant que de la danse reste toujours aussi volontairement permissive, le jeu vous notant en OK pourvu que vous soyez dans le tempo puis en félicitant d’un “excellent” tout mouvement vraiment fait au bon moment. Les accros de Dance Central ne quitteront donc pas le jeu d’Harmonix.

La chanson se termine et Loreline est fébrile. Elle découvre avec émotion le Community Remix où elle va pouvoir monter sa propre choré, la partager en ligne “et devenir une star !”. Vous calmez un peu le jeu et proposez de laisser un peu de côté les tubes pop comme Diamonds, Happy, She looks so perfect, Papaoutai pour tenter l’une des chorés plus délirantes qui sont aussi proposées (Manha manha, la Macarena, Epic Sirtaki…). Mais aux premières notes du thème de Tetris, mamie jaillit hors de son fauteuil les yeux illuminés : c’est qu’elle dosait vachement sur la version Game Boy dans les années 90…

JD2015_screen_HAPPY_WiiU_e3_140609_4pm_1402149769

Elle arrache la Wiimote que tenait Jean-Kévin, très occupé à faire ce qu’il fait de mieux, la gueule, et s’élance sur le parquet en chêne centenaire avec joie. Décidément, Just Dance peut vraiment faire danser toute la famille. Le problème, c’est que vous n’aviez pas anticipé le porté : emportée par l’euphorie et le rythme effréné des “tududududu”, mamie se jette avec conviction sur vos bras tendus. Alix réceptionne mal. Mamie chute. Puis crie. Loreline hurle. Jean-Kévin pleure. Les parents rappliquent et hurlent de plus belle avant de précipiter mamie dans la voiture, direction l’hôpital tandis que vous rangez discrètement la console avant même d’avoir pu essayer les nombreux autres modes de jeux alternatifs disponibles (Calories, Party Master où un maître de jeu choisit les mouvements que doivent faire les danseurs, Mash-ups…). La gare n’est qu’à dix kilomètres et vous aurez tout le loisir de faire disparaître l’objet du délit sur le chemin. Vous apprendrez quelques jours plus tard que “c’est le coccyx” et que “Loreline veut être testeuse au Journal du Gamer quand elle sera grande maintenant, ah bravo, vraiment !”

Just Dance 2015, sorti et testé sur Wii U, disponible également sur PS3, PS4, Xbox 360 et Xbox One
Les images qui illustrent ce test sont des images éditeur

Après avoir fait l’amer constat l’an dernier qu’essayer de choper avec Just Dance n’était pas une très très bonne idée, vous vous êtes décidé à utiliser le jeu de danse d’Ubisoft comme il se doit. C’est à dire en famille, qui a profité du début des vacances pour inviter tout le monde à venir célébrer le premier anniversaire de votre arrière-petite-nièce par alliance dans la demeure familiale paumée à la campagne. “Tu viens” tranchent les parents avant-même que toute négociation ait pu même commencer. “D’accord, mais j’embarque la Wii U.” Et le sixième épisode de Just Dance

JD2015_screen_ONLY_YOU_WiiU_e3_140609_4pm_1402149778

Après un réveil à 6 heures du mat’ et quelques heures de train, vous débarquez sourire forcé aux lèvres dans le patelin campagnard familial, un de ces villages du centre de la France où il n’y a ni montagnes pour skier, ni plage pour aller se baigner ; juste un Shopi et une Zone d’Activités qui n’a jamais aussi mal porté son nom car s’il y avait de l’activité dans le coin, ça se saurait. Qu’importe, vous n’êtes pas là pour faire du tourisme, heureusement, et les parents sont à l’heure pour vous véhiculer jusqu’à la maison des ancêtres où toute la petite famille est réunie.

Après une trentaine de bises, un apéro trop long, une salade géante, seize bouteilles de vin, huit kilos de rôti, un plateau de fromage à réveiller les morts et cinq longues heures passées, vous quittez enfin la table des réjouissances le ventre passablement lourd. Mais bien décidé à arrêter l’après-midi “Top 829 des moments les plus mignons de la petite dernière” qui s’annonce, vous lancez l’idée, comme ça, que ce serait marrant de jouer un peu, et par exemple, à Just Dance 2015.

Immédiatement, vos relatifs les plus relous fuient la pièce en grommelant qu’on ne peut plus discuter et filent se réfugier sur la terrasse. Tant mieux. Ne restent plus avec vous que Jean-Kevin, le petit cousin de 13 ans déjà inconditionnel de “kalhof”, et Loreline, sa sœur, 15 ans et fan de Kev Adams, ainsi qu’Alix, 23 ans, qui fixe toute la journée les clips sur D17 en attendant qu’un job lui tombe dessus, et mamie Claudine, 76 printemps, qui n’avait pas la force de se sortir du canapé et adoooooore regarder ses petits-enfants s’amuser.

Le jeu lancé sur la télé du salon, Loreline prend immédiatement les choses en main car Just Dance, ça la connait : elle y joue tous les mercredis chez sa bestah. Elles ont retourné tous les épisodes et rêvent de devenir “gogo-danseuse superstar comme Gaëlle des Ch’tis” quand elles seront grandes. Vous ne brisez pas ses rêves, la laissez lancer une première chanson et se déhancher non sans un certain talent sur Best Song Ever des One Direction. Complètement absorbée, elle enchaîne les parties tandis que vous somnolez, comme Alix, sur le canapé parce que vous avez abusé de la charlotte au chocolat.

JD2015_screen_BUILT_FOR_THIS_WiiU_2_GC_140813_10am_1407876605

Vous êtes réveillé par les cris de Jean-Kévin qui refuse avec détermination d’accompagner sa sœur sur Let It Go de La Reine des Neiges. “C’est trop une chanson de fille !” hurle-t-il. Vous lui expliquez que ce genre de choses ne se dit plus trop en 2014 pendant qu’Alix rejoint Loreline. Sur l’écran, vous appréciez les décors et l’habillage nettement plus riches qu’auparavant, et remarquez qu’un gros effort a été fait sur les costumes des danseurs : il est loin le temps où ils n’étaient que des formes lumineuses. Les multiples notifications sociales, vous invitant notamment à danser en live avec des joueurs du monde entier dans le mode World Tour, vous laissent par contre plus circonspect. Vous vous saisissez du gamepad qui traîne et constatez que vous pouvez vous en servir pour filmer votre petite famille qui sera immortalisée dans l’habituel honteux Autodance, et même que vous pouvez chanter en mode karaoké pour scorer avec eux depuis le canapé. Évidemment, la détection tant du chant que de la danse reste toujours aussi volontairement permissive, le jeu vous notant en OK pourvu que vous soyez dans le tempo puis en félicitant d’un “excellent” tout mouvement vraiment fait au bon moment. Les accros de Dance Central ne quitteront donc pas le jeu d’Harmonix.

La chanson se termine et Loreline est fébrile. Elle découvre avec émotion le Community Remix où elle va pouvoir monter sa propre choré, la partager en ligne “et devenir une star !”. Vous calmez un peu le jeu et proposez de laisser un peu de côté les tubes pop comme Diamonds, Happy, She looks so perfect, Papaoutai pour tenter l’une des chorés plus délirantes qui sont aussi proposées (Manha manha, la Macarena, Epic Sirtaki…). Mais aux premières notes du thème de Tetris, mamie jaillit hors de son fauteuil les yeux illuminés : c’est qu’elle dosait vachement sur la version Game Boy dans les années 90…

JD2015_screen_HAPPY_WiiU_e3_140609_4pm_1402149769

Elle arrache la Wiimote que tenait Jean-Kévin, très occupé à faire ce qu’il fait de mieux, la gueule, et s’élance sur le parquet en chêne centenaire avec joie. Décidément, Just Dance peut vraiment faire danser toute la famille. Le problème, c’est que vous n’aviez pas anticipé le porté : emportée par l’euphorie et le rythme effréné des “tududududu”, mamie se jette avec conviction sur vos bras tendus. Alix réceptionne mal. Mamie chute. Puis crie. Loreline hurle. Jean-Kévin pleure. Les parents rappliquent et hurlent de plus belle avant de précipiter mamie dans la voiture, direction l’hôpital tandis que vous rangez discrètement la console avant même d’avoir pu essayer les nombreux autres modes de jeux alternatifs disponibles (Calories, Party Master où un maître de jeu choisit les mouvements que doivent faire les danseurs, Mash-ups…). La gare n’est qu’à dix kilomètres et vous aurez tout le loisir de faire disparaître l’objet du délit sur le chemin. Vous apprendrez quelques jours plus tard que “c’est le coccyx” et que “Loreline veut être testeuse au Journal du Gamer quand elle sera grande maintenant, ah bravo, vraiment !”

Just Dance 2015, sorti et testé sur Wii U, disponible également sur PS3, PS4, Xbox 360 et Xbox One
Les images qui illustrent ce test sont des images éditeur

Notre avis

Familial

7 / 10