Test

[Impressions] Dishonored 2

La dualité et ses choix

Par firoste le

Comme on le sait, le jeu nous proposera d’incarner soit Corvo, héros de l’ancien épisode, soit Emily, la fille de l’Impératrice. A ce stade, difficile de savoir comment cette dualité s’articulera d’un point de vue scénaristique. Plus narratif, ce deuxième épisode devrait néanmoins intégrer de nombreux choix annexes pour colorer la progression. Outre la possibilité de travailler pour un des deux gangs du jeu (ou aucun) en réalisant des contrats secondaires, l’assassin pourra déambuler dans des zones neutres, où il pourra profiter des commerces locaux.

Stealth_01__WEB_1465774205

Parmi les nouveautés tactiques, on compte bien évidemment de nouveaux pouvoirs comme le Domino (lier plusieurs personnages au même destin, notamment celui de mourir en même temps), le Far Reach (la télékinésie d’objets), mais aussi de nouvelles attaques non-létales. Mais surtout, Arkane affirme avoir pensé chaque niveau selon une thématique précise, impactant en profondeur le gameplay et ses approches d’attaque. Par exemple : un immeuble entièrement modulable pourra, en un coup de levier, changer l’entière configuration spatiale de l’endroit, pour varier les couvertures ou les échappatoires. Autre exemple, montré dans cette démo : l’action se déroulait dans Dust District, quartier réputé pour l’exploitation minière de ses filons d’argent, mais aussi pour ses vents de poussière argentique qui en découlent, recouvrant le quartier d’un voile par intermittences.

D2_Interior_1465774567

Conséquence en jeu : pendant une fraction de minute, l’air se trouble d’un brouillard épais, qui limite la visibilité de tous, mais permet des manœuvres tactiques plus audacieuses face à un ennemi agressif et en surnombre. La séquence se veut rassurante : le gameplay y semble toujours aussi ouvert, l’espace toujours aussi dense et polyvalent, et les nouveautés sont appréciables, sans pour autant bouleverser le délicat équilibre entre action et infiltration de l’ADN initial. Malheureusement, impossible d’en savoir plus sur la tenue des missions en elles-mêmes et leur répercutions sur la ville, la démo se terminant rapidement après quelques arabesques et passes d’armes. Quand soudain, le démonstrateur nous avoue que la mission ne s’est pas déroulée comme prévue, le forçant à improviser un plan B, sans savoir si celui-ci allait marcher. Dans le cadre d’un jeu aussi attendu pour sa rejouabilité, ce genre d’accident impromptu a forcément valeur de signe rassurant.

Dishonored 2 sortira le 11 novembre prochain sur PC, Xbox One et PS4

Notre interview de Dinga Bakaba, lead designer sur Dishonored 2, réalisée en marge du dernier E3.