Test

[Impressions] Mario + The Lapins Crétins Kingdom Battle : une nouvelle bonne raison de craquer pour une Switch ?

À deux et sur le canapé, ça marche aussi

Jeux-Video

Par Fabio le

Si les premières batailles du premier monde n’ont opposé à nos héros que le menu fretin, le challenge s’est nettement corsé quand on a été catapulté dans le troisième monde du jeu. Aux premiers défis minimalistes (deux zones de combats maximum, quelques couverts et un ou deux tuyaux pour se déplacer plus rapidement) ont succédé des terrains plus complexes, faits de multiples petites zones, peu abondantes en couverts, jalonnées de multiples tuyaux de déplacement pouvant apporter la menace de plusieurs côtés et à tout moment. De même, on a pu découvrir de nouveaux éléments liés à l’univers visité ; dans le monde 3 par exemple, des Boo traînaient sur le champ de bataille et se déplaçaient à chaque tour. Et si l’on avait le malheur de faire passer un de nos combattants trop près d’un des Boo, celui-ci emportait ledit personnage sur une tout autre partie de la carte, l’isolant de ses alliés. Redoutable.

Un mode coop tout aussi exigeant

Après deux heures de campagne solo, on a pu tester pendant une petite heure le co-op sur des cartes exclusivement multi. Elles seront au nombre de 16 lors de la sortie du jeu. Ici, chaque joueur contrôle un duo de personnages avec un Joy-Con. On a donc 2 cerveaux et 4 personnages pour relever les challenges proposés, du même type qu’en solo (escorter, tuer, X ennemi, etc.). Les contrôles sont bien pensés : on peut passer d’un personnage à l’autre (ou à ceux de son allié) avec un seul bouton, effectuer une action, puis revenir sur un autre personnage, etc. Nos quelques parties à deux se sont révélées très fun même si là aussi et tant mieux, le challenge s’est rapidement corsé quand on a été envoyé sur une carte avancée.

Un aperçu de l’arbre des compétences. Chaque personnage a le sien.

Avec 3 heures de jeu au compteur, il reste bien évidemment des inconnues sur le projet, comme sa capacité à renouveler son gameplay et à bousculer sans cesse nos approches. Mais comme avec South Park avant lui, Ubisoft a réussi ses dosages. Accueillant autant visuellement que dans sa prise en main, Mario + The Lapins Crétins Kingdom Battle nous a montré qu’il allait et qu’il savait nous proposer un vrai challenge intellectuel. C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que nous concluons cette première impression, avant un test en bonne et due forme.

La sortie de Mario + The Lapins Crétins Kingdom Battle est calée au 29 août prochain, en exclusivité sur Switch.