Test

[Impressions] Rise of the Tomb Raider [Xbox One]

Et puis, tout s’ouvre

Par Corentin le

Maintenant que le joueur sait se débrouiller sur une corniche et sait tirer convenablement, le jeu s’ouvre pour son troisième et dernier mouvement, celui de l’ouverture au monde. Rien de bien neuf de ce côté-là : on se promène dans un monde semi-ouvert, dans lequel Lara s’occupe de décimer la faune locale à grands coups de flèches et de pistolet. Il sera également possible d’explorer des grottes et, bien entendu, découvrir les fameuses tombes antiques, sortes de mini-niveaux, au bout desquels une forte récompense attendra l’aventurière. Les denrées ainsi récupérées permettent d’améliorer l’équipement et donnent des points d’expérience qui, eux-mêmes, donnent accès à de nouvelles capacités.

Les feux de camp servent toujours à crafter ses flèches, à dépenser ses différents points et Lara peut s’y téléporter pour revenir rapidement à un point antérieur du jeu. La recette ne bouge finalement pas et seuls quelques nouveaux mouvements de diversion peuvent être signalés au rang des nouveautés de gameplay. On sent que The Last of Us est passé par là et que Lara Croft est devenue elle-même experte-ès du lancer d’ordure. Les approches peuvent ainsi être moins bourrines que dans le premier épisode et il a même été montré qu’il est possible de passer de larges zones sans tuer un seul ennemi.

Il s’agit de la dichotomie classique du jeu d’action, l’opposition du style rentre dedans avec le style discret. Du déjà-vu, mais du déjà éprouvé aussi. On ne peut pas reprocher à Crystal Dynamics de reprendre les recettes qui ont déjà fait leurs preuves. Quant à moi, ça me dérange le moins du monde, surtout quand il est servi par une telle réalisation.

Notre avis

Rise of the Tomb Raider joue en terrain archi-connu. Il ne prend aucun risque et, si le titre est à l’image des premières heures de jeu, s’appuie sur son système de jeu extrêmement solide du premier épisode. La petite étincelle de surprise se fera peut-être dans le scénario, même si je n’y crois pas trop, mais ce qui est certain, c’est que le jeu, au point où il en est, ne peut qu’être bon. Reste à voir s’il saura pendre plus de risque sur la longueur et ainsi devenir très bon.

Rise of the Tomb Raider est prévu sur Xbox One pour le 13 novembre prochain.