Test

[Test] Asus ROG Phone II, pour les Gamers Mobiles

ROG UI, Performances, Jeux-Vidéo, Autonomie

Android

Par Anh Phan le

ROG UI, Performances, Jeux-Vidéo et Autonomie

Souvenez-vous, lors du test de l’Asus Zenfone 6, on avait été super surpris par la nouvelle surcouche Zen UI 6. On était tellement agréablement surpris qu’on l’avait classé au même niveau qu’un Oxygen OS de OnePlus, c’est dire. ROG UI est en quelque sorte une version Gamer de Zen UI 6 avec une interface utilisateur capable de vous permettre de savoir d’un simple coup d’oeil si vous êtes en mode normal et ou mode performance X-Mode. Il s’agit en fait de petits cercles rouges autour des applications. Pour le reste, c’est comme Zen UI 6. L’expérience utilisateur est très proche de l’expérience Android Stock avec les petites optimisations toujours bienvenues. Pour exemple, on retrouve les mêmes gestes qu’Open UI de Samsung par exemple, on peut personnaliser l’affichage de ses dossiers sur l’écran d’accueil, mais surtout, quand on ouvre les dossiers, les icônes sont affichés en bas de l’écran pour une meilleure accessibilité (oui, comme Oxygen OS de OnePlus). On retrouve un tiroir latéral avec Google Now et s’il reste encore quelques applications maisons comme la Galerie Photo ou l’application Armoury Crate pour gérer les jeux sur son smartphone, tout le reste n’est qu’Android Stock. Il n’y a pas deux applications d’agenda ou de contact, etc. Et enfin, pour la navigation dans l’interface, si Asus propose toujours les boutons virtuels comme sur le Google Pixel 3, vous pourrez totalement basculer sur les gestes et pour le coup, ce sont les mêmes gestes qu’Open UI chez Samsung ou EMUI 9.1 chez Huawei.

Du côté des performances, on ne va pas trop vous surprendre puisque le Asus ROG Phone II embarque sans nul doute le meilleur SoC Android à ce jour, à savoir le Qualcomm Snapdragon 855+. Aussi, on retrouve des résultats aux différents benchmarks de haute volée. Dans l’ensemble, les benchmarks sont évidemment excellents et similaires à ce qu’on connait déjà. Quelque soit vos usages, le Snapdragon 855+ s’en sortira sans sourciller. Bien évidemment, tous les jeux tournent sans souci mais surtout, le plus intéressant, c’était de voir les jeux optimisés avec l’écran 120Hz, un vrai bonheur. Il suffit de jouer à Shadowgun Legends pour voir l’intérêt du 120Hz. Je l’ai dit plus haut déjà mais avec un tel taux de rafraîchissement, c’est plus de fluidité d’affichage. Si cela ne se voit pas dans l’absolu au quotidien sur des usages classiques, dans les jeux, quand c’est supporté, c’est un plus indéniable !

ROG UI embarque non seulement la fonction Game Genie qui permet de gérer au mieux les notifications, appels ou autres petites contrariétés quand on est en train de jouer mais aussi le X-Mode. En gros, c’est un mode qui permet de pousser le ROG Phone II dans ses derniers retranchements en terme de puissance. Il suffit de voir les résultats de benchmarks avec et sans pour se donner une idée. Il n’y a pas encore beaucoup de jeu optimisé pour le X-Mode et le 120Hz du ROG Phone II mais avec le X-Mode, on peut forcer les options d’où ce besoin de puissance supplémentaire au cas où. Dans les usages autour de Fortnite, Asphalt 9, DOTA Underlords ou encore PUBG Mobile, le smartphone chauffait bien évidemment mais sans atteindre un niveau brûlant. Malheureusement, je n’avais l’accessoire Aero Cooler Active II livré en temps normal pour voir si cela apportait quelque chose de plus en terme de refroidissement. En revanche, j’ai bien pu tester les Air Trigger II et encore une fois, c’est un vrai plus en jeu, surtout pour les FPS. Cela permet de viser plus facilement tout en tirant au cas où. En plus de cela, Asus a très bien géré tout ça pour le rendre compatible avec n’importe quelle application. Du très bon.

Et enfin, un des clous du spectacle n’est autre que la batterie de l’Asus ROG Phone II puisque qu’on parle d’une batterie de 6000mAh et ce, malgré un poids de seulement 240g. Dans un usage quotidien, si je n’avais pas de doutes pour une journée entière chargée, j’ai pu tenir tranquillement deux jours complets et ce, sans faire forcément attention. Et en poussant un peu, on tient même trois jours complets sans vraiment se sacrifier. C’est super impressionnant ! Alors oui, tout dépend des jeux que vous utiliserez mais une des choses qui changent avec n’importe quel smarpthone de la concurrence, c’est de pouvoir jouer, de revenir sur le bureau et de ne pas noter une chute drastique du niveau de batterie !

Voici l’état de la batterie de l’Asus ROG Phone II sur des usages plutôt classiques avec quand même un peu de PUBG Mobile :