Test

Test Asus Zenfone Max Pro M2 : équilibré et champion d’autonomie

Logiciel, Performances, Batterie et photo

Notre avis
8 / 10
Smartphone

Par Camille Suard le

Logiciel et performances

Le Zenfone Max Pro M2 profite d’une version presque stock d’Android Pie 9.0. Qu’il s’agisse de son organisation, navigation ou du style des icônes, on pourrait croire à première vue qu’Asus a adhéré au programme Android One. Pourtant il n’en est rien : ZenUI, bien qu’invisible au premier coup d’oeil, répond présent. Il faut fouiller dans les paramètres pour en retrouver les traces. Comme évoqué plus haut, des éléments de personnalisations viennent compléter l’OS de Google.

La base était déjà solide sur le précédent modèle, mais cette itération du Max Pro se renforce côté performances. Elle troque le Snapdragon 636 de Qualcomm et ses 3 ou 4 Go de RAM selon les versions, pour un 660 couplé à 6 Go. Son utilisation quotidienne nous a prouvé qu’il tenait assez bien la route. L’expérience se montre fluide dans l’ensemble, mais pour les jeux les plus gourmands comme PUBG Mobile même si cela se fait au détriment de la qualité des graphismes de certains titres. Malgré une session d’une demi-heure non-stop, l’appareil n’a pas trop chauffé du moins, pas jusqu’à devenir désagréable. La température grimpe surtout du côté du module photo arrière.

Autonomie

Tout comme pour la première génération de sa gamme Zenfone Max Pro, Asus promet plus de deux journées complètes d’autonomie pour une utilisation normale. Je l’ai donc mis à l’épreuve en faisant de lui mon smartphone principal. Chargé à 100 % le premier jour à 17h04, il est descendu à seulement 85 % le lendemain à 10h30, puis 56% vers 18h. Le troisième jour à midi il affichait 27 % de batterie et il a tenu jusqu’à 18h. C’est impressionnant, surtout avec un écran aussi grand, mais comme sa généreuse batterie de 5000 mAh est son principal argument de vente, on n’en attendait pas moins.

La contrepartie, c’est que le temps de chargement de cette imposante batterie est long et même, très long, avec le chargeur de 5V fournit par la marque. Un peu moins de trois heures ont été nécessaires pour passer de 2% à 100% ! C’est très long, pour un smartphone de 2019, même pour un petit milieu de gamme. Les 50 % se récupèrent en une heure et une deuxième heure lui permet de regagner 85 %.

Photo

Le Zenfone Max Pro de 2019 est équipé d’un double module photo avec un premier capteur de 12 Mégapixels et une optique ouvrant à f/1,8. Le second capteur de 5 Mégapixels vient simuler l’effet de profondeur en arrière-plan, l’idéal pour le mode portrait. Globalement les clichés s’en sortent bien et surprennent pour un smartphone vendu à moins de 300 euros. La gamme dynamique est dans l’ensemble bien respectée et le mode HDR peut parfois être utile pour corriger les zones de surexposition. Les couleurs sont naturelles, les scènes plutôt bien détaillées avec de bons effets de textures : le traitement logiciel ne vient pas trop lisser l’image. Le mode portrait est assez convaincant même si quelques détails semblent échapper au détourage du sujet photographié.

En basses lumières les clichés perdent en netteté et du bruit apparaît, notamment dans les scènes en intérieur. En ville, le résultat est plus satisfaisant même même s’il vaut mieux éviter les sujets mouvants. Le traitement réaliste des couleurs se maintient comme en plein jour.

La caméra frontale et ses 13 Mégapixels réussissent à capturer assez de détails et reproduisent plutôt bien les couleurs de la réalité et offre un assez bon contraste. Notons qu’elle profite de manière entièrement logicielle d’un mode portrait. Le résultat fonctionne plutôt bien de ce côté-ci également.

Le logiciel photo offre quant à lui une expérience mitigée puisque le temps de capture demande un brin de patience. Il arrive donc que l’on rate son sujet et le moment précis que l’on souhaitait immortaliser.