Test

Test : Asus ZenFone Selfie (ZD551KL)

Interface ZenUI

Notre avis
8 / 10
Smartphone

Par 4ugeek le

Asus s’est inspiré de ce que LG avait initié avec le LG G2 (en 2013) pour ce qui est de la position originale des boutons physiques.

Asus_ZenFone_Selfie_v

Mais, le constructeur taïwanais a aussi repris à son compte les gestes sur l’écran du smartphone alors qu’il est en veille (à l’instar de ce que font des fabricants comme LG donc, mais aussi Oppo). D’un double tap sur l’écran, on le sort de veille et on le remet en veille (accompagné d’un son émis) d’un autre double tap sur une zone où il n’y a pas d’applications.

Cette fonction fait partie de ce qu’Asus appelle le ZenMotion dans les paramètres. Il s’agit de gestuelles tactiles pour contrôler le terminal.

On peut ainsi écrire une lettre sur l’écran éteint afin de lancer des applications : S pour l’APN en façade, W pour le navigateur web, V pour lancer un appel, C pour lancer l’application d’APN. Il y en a 6 en tout. On peut modifier à sa guise les applications auxquelles ces lettres sont rattachées (Oppo propose la même chose sur certains de ses smartphones). Malheureusement, on ne peut pas changer la lettre, ce qui, pour le coup, peut devenir peu intuitif (lancer Snapchat en dessinant un W !).

Asus_ZenFone_Selfie_e

Il y a aussi un mode original pour faciliter le contrôle à une main (plus poussé que ce que propose Apple pour les iPhone 6 Plus et 6S Plus). Après avoir double cliqué sur le bouton Home, on se retrouve face à un écran dans l’écran. La page d’accueil est en effet réduite à une portion congrue et on peut modifier sa surface ainsi que son emplacement à l’écran (la fonctionnalité convient donc aussi bien aux gauchers qu’aux droitiers).

Asus_ZenFone_Selfie_a

Globalement, Asus a ajouté beaucoup d’éléments paramétrables. On peut ainsi régler la sensibilité tactile de l’écran, ce qui permet de l’utiliser avec des gants par exemple.

L’ergonomie est aussi mise en avant avec certains détails bien sentis : le fait de revenir à la page d’accueil lorsqu’on est arrivé à la dernière page (d’un glisser supplémentaire vers la droite) ou encore de régler la transparence de la barre de notifications lorsqu’on change de fond d’écran… ZenUI se charge aussi de classer automatiquement dans un dossier chaque application installée.

Asus a en revanche quelque peu abusé sur le nombre d’applications préinstallées (qui font d’ailleurs souvent doublon avec d’autres). Rien de rédhibitoire toutefois puisqu’il suffit de désinstaller celles dont on n’a pas l’utilité.

Reste la question de l’impact de ZenUI sur les performances et en particulier sur la fluidité globale de l’interface. Rien à redire puisqu’elle est suffisamment optimisée pour ne pas nuire au confort de navigation sur l’interface.

On pourra aussi s’interroger sur les mises à jour prévues par Asus. ZenUI est bâtie sur Android 5.0.2 (et non 5.1 donc et encore moins 6.0 « Marshmallow »).

Continuez la lecture du Test
8 Autonomie
Sommaire
  1. Introduction
  2. Dans les grandes lignes
  3. Design, finition et ergonomie
  4. Connectivité
  5. Performances
  6. Photo et vidéo
  7. Interface ZenUI
  8. Autonomie
  9. Conclusion et galerie photos