Test

DJI Osmo Pocket : on a testé cette petite révolution de la caméra de poche

Conclusion, où l'acheter et galerie photo

Tests et Impressions

Par Camille Suard le

À qui s’adresse le DJI Osmo Pocket ? Les vlogueurs ou même les journalistes comme moi qui veulent faire des vidéos pendant leurs déplacements sans avoir à s’embêter avec un matériel trop lourd. Le fait de pouvoir l’utiliser sans son smartphone est aussi un plus, cela évite d’user la batterie de ce dernier. La caméra s’avère être également un excellent compagnon, facile à utiliser, pour immortaliser des souvenirs de vacances et des moments avec ses proches.

La marque prévoit de nombreux accessoires pour enrichir l’expérience et s’adapter aussi à plusieurs types d’utilisation : une perche, une coque waterproof (jusqu’à 60 mètres de profondeur), un accessoire pour brancher un micro, un pied de vis avec connexions Bluetooth et Wifi, etc. D’ailleurs, on regrette que ce dernier ne soit pas directement compris dans le packaging de départ.

L’Osmo Pocket est disponible depuis le 15 décembre au prix de 359 euros.

La DJI Osmo Pocket au meilleur prix

Photos prises avec DJI Osmo Pocket

 

 

Notre avis

L'Osmo Pocket pourrait révolutionner nos usages. Il s'agit d'un très bon outil, facile à prendre en main, transportable, avec une qualité d'image et une stabilisation vraiment convaincantes. Finalement, sans forcément rivaliser avec des caméras type GoPro, la Pocket propose une nouvelle expérience. Pouvoir l'utiliser de manière autonome ou avec son smartphone offre de nombreuses possibilités de création. Le tarif de 360 euros est une somme qu'il faut pouvoir sortir, mais en prenant en compte sa prouesse technique et son côté très pratique, cela reste plutôt intéressant. Attention cependant, il faut prendre en compte le prix des accessoires qui ne sont malheureusement pas fournis.

Les plus
Les moins
  • Léger, pratique à transporter et facile à prendre en main
  • La qualité 4K
  • L'application bien pensée
  • La stabilisation vraiment convaincante
  • Manque d'accessoires indispensables dans le packaging de départ
  • Des codec mal gérés