Test

Test Flash – Microsoft Lumia 640

Smartphone

Par henel le

L’année dernière, Microsoft a conquis 13% des parts de marchés de la téléphonie mobile, et ce avec ses Windows Phone. Avec son modèle Lumia 640, Microsoft compte sans aucun doute s’implanter un peu plus, même si les dernières nouvelles autour de Windows Phone ne sont pas spécialement bonnes. Ce smartphone peut se montrer très intéressant pour les petites bourses grâce à son prix attractif de 179€. Pour ne pas changer, il se positionne, comme la plupart des Windows Phone, entre le milieu et l’entrée de gamme, et peut être alternative idéale pour qui souhaite se trouver un nouveau smartphone dans l’immédiat ou bien tout simplement tester Windows Phone.

_SAM0350

Nous ne vous le cachons pas : le Lumia 640 s’est avéré être un bon smartphone. L’ensemble est livré dans une boîte simple et peu encombrante. En ouvrant la boîte, on retrouve bien évidemment le Lumia 640, ainsi que le chargeur mini-USB et des d’écouteurs. Un packaging en somme classique mais efficace.

A noter que Microsoft offre un an de sa suite Office 365 ainsi qu’un To de stockage sur OneDrive à l’achat du smartphone.

[nextpage title= »Specs »]
Le Lumia 640 est loin d’être une bête de course. Equipé d’un processeur Qualcomm SnapDragon 400 cadencé à 1,2 Ghz ainsi que de 1 Go RAM, les composants principaux du téléphone le place dans le milieu du panier en terme de puissance. Mais cela n’alterne en aucun cas le bon fonctionnement de Windows 8.1, qui tourne très bien.

_SAM0344

– Écran IPS LCD de 5″ avec une définition de 1280 x 720 pixels
– Processeur Qualcomm Snapdragon 400 cadencé à 1,2 Ghz
– GPU Adreno 305
– 1Go de RAM
– 8Go de mémoire interne
– Port microSD (jusqu’à 128Go)
– Batterie amovible de 2500 mAh
– APN de 8 Mégapixels, Autofocus et Flash Dual Led
– Enregistrement de vidéos en 1080p/30
– Caméra frontale de 0,9 Mégapixels
– 3G et 4G LTE
– Bluetooth 4.0
– WiFi b/g/n
– Windows Phone 8.1 avec MAJ prévue vers Windows 10
– Taille de 141,3 x 72.2 x 8,8 mm
– Poids de 145g

Comme souvent avec les Lumia, la photo reste un point fort et malgré les 8 Mégapixels (largement suffisants à notre avis), le Lumia 640 s’en sort avec les honneurs. Mais vous le verrez plus tard dans le test.

[nextpage title= »Design »]
La finition de l’engin a reçu toute l’attention de Microsoft tant pour sa face avant, l’écran, que pour sa face arrière, la coque. Pour cette première, notons qu’elle prend quelque peu les traces de doigts. On peut aussi y apercevoir la marque Microsoft très discrète et la petite caméra frontale. Notons également qu’il n’y a aucun bouton sur la façade, étant donné qu’ils sont remplacés par des boutons logiciels. Les seuls disponibles (au nombre de trois) se trouvent sur le côté droit et sont en plastique.

_SAM0332

Ils servent à changer le volume ainsi qu’a mettre l’écran en veille. On retrouve également deux ports, une prise jack de 3,5mm en haut à gauche ainsi qu’un port Micro-USB en bas. Sur la coque arrière se trouve de nouveau le logo de Microsoft ainsi que l’objectif de l’APN. Le téléphone a la particularité de présenter une coque en plastique (polycarbonate) interchangeable et est disponible en trois coloris : bleu, orange ou noir. En enlevant la coque, on accède directement à la batterie amovible ainsi qu’aux ports pour la carte SIM et la Micro-SD. Des points très appréciables qui méritent d’être soulignés. A noter qu’a priori, le modèle Double-DIM y ajoutera un port pour votre deuxième carte SIM.

_SAM0323

Une fois l’appareil remonté, on ne peut s’empêcher d’insister sur les bords afin de s’assurer que l’appareil est bien remis en place. Impossible alors de passer à côté du jeu qui s’entend et qui se fait ressentir aux quatre coins du smartphone. Alors oui, à 179 euros, on reste sur du matériel d’entrée de gamme. Pour autant, cela ne veut pas dire que l’appareil part en miette. Au contraire. En une semaine d’utilisation, l’engin a du tombé à plusieurs reprises. Et résultat, le smartphone n’a aucune rayure, ni de bout enfoncé. Chose appréciable, quand on est maladroit avec ses téléphones.

_SAM0331

[nextpage title= »Utilisation »]
Pas la peine de s’étendre trop sur Windows Phone 8.1, puisque comme sur chaque smartphone de ce type, l’OS est brut et n’adopte aucune surcouche. Mais sachez que Microsoft passera Windows 8.1 à Windows 10. Cet OS adopte un menu à tuiles, entièrement modifiable (taille, emplacement, tache en fond, etc) et personnalisable.

_SAM0356

La boutique d’application reste faible en comparaison avec iOS et Android, d’autant plus que les applications officielles de Google ne sont pas disponibles. Néanmoins, le magasin en ligne de Microsoft grandit de jour en jour. Les grandes applications sont disponibles: Facebook, Twitter What’s App, Instagram, etc, ainsi que toute la suite Office. Il s’avère que les applications mettent un peu de temps à mettre leurs fils d’actualités à jour. Le rafraîchissement ne semble pas se faire automatiquement alors que l’on reçoit bien des notifications.

Les fonctionnalités maisons fonctionnent parfaitement bien et c’est encore un régal d’utiliser OneDrive et d’avoir accès à tout ses fichiers. La retouche et la rédaction s’effectuent sans soucis. Les principaux outils de Word sont disponibles. Après, on reste sur un smartphone et c’est avant tout pour dépanner. Question changement d’OS, Windows a mis en place des démarches détaillées sur son site internet afin d’aider les utilisateurs d’iOS et d’Android a faire leur transition. Pour notre part, l’importation des contacts, des mails et autres données d’applications se sont déroulés avec succès.

_SAM0357

En ce qui concerne le fonctionnement, nous n’avons aucune mauvaise surprise, Windows 8.1 étant bien optimisé. Le système d’exploitation (Windows Phone 8.1 avec Lumia Denim) fonctionne à merveille et en toute fluidité. C’est un plaisir de naviguer au sein du menu principal tout en regardant l’OS fonctionner. Il en va de même pour la configuration des tuiles que l’on peut positionner à sa guise en les agrandissant/miniaturisant. D’ailleurs, le paramétrage de l’écran de veille laisse le choix à l’utilisateur d’afficher une image, ou bien une application (Météo, Twitter, Facebook, WhatsApp, etc). Le fond d’écran peut lui aussi être choisi (encore heureux) et sert de fond pour les tuiles. Le résultat est satisfaisant. Au cours du test, nous avons relevé deux bémols. Le premier porte sur sa mémoire interne, bien trop pauvre (approximativement 4Go de disponibles sur les 8Go, merci Windows Phone !). Heureusement, une micro-SD peut être installée, afin de pallier ce défaut. Quant au second, il concerne le smartphone en lui-même. En main mais aussi en poche, le poids du téléphone se fait ressentir (145 g) et reste assez imposant.

[nextpage title= »Ecran et son »]
La dalle IPS, qui délivre une image en 720p, réagit vite. Aucun problème lors de l’utilisation vis à vis du tactile. Sa taille de cinq pouces lui permet de tenir sans encombre dans la main. Cependant, il existe un petit souci avec les boutons placés sur la même frange. Étant habitué à avoir le volume du côté gauche, le pilotage du volume effectuait avec l’index et l’annulaire. Tout contrôler avec le pouce demande un petit temps d’adaptation.

_SAM0358

Quant à la partie musique, l’appareil délivre un son bien retransmit par la prise jack ainsi que par ses haut-parleurs. Le son, puissant, reste clair et ne subit pas trop de distordions. Le logiciel maison lit la plupart des codecs et n’a jamais posé de problèmes de latence.

[nextpage title= »Batterie et Jeux »]
Le smartphone a subi une utilisation « normale » durant la phase de test. C’est à dire, un démarrage en musique et durant plus d’une heure (mélangeant la radio FM et internet suivit du mode baladeur). Pendant la journée, le téléphone a servi essentiellement à visiter les réseaux sociaux, lire quelques articles et streamer des vidéos. En commençant la journée à 7h et en la terminant à 20h, la batterie était au-dessus des 50%. Vous pouvez espérer aisément tenir deux jours, en paramétrant bien votre téléphone, en baissant la luminosité et en coupant le bluetooth, l’internet, etc… Le Lumia 640 est très correct. A noter qu’il est possible de changer la batterie sans problème, celle-ci n’étant pas fixée, un bon point.

_SAM0313

Pour les jeux, c’est autre chose. A ce prix-là, on ne peut pas tout avoir. Attention, l’engin fonctionne, encore une fois, très bien, mais en terme de jeux, il ne faut pas trop en demander. Sur Sonic Dash par exemple, le nombre d’images par seconde à tendance à chuter, ce qui donne une image quelque peu hachée. Ce qui est désagréable à l’œil, et gâche un peu le plaisir de jeu. Pour ne pas nous arrêter là, nous avons aussi pris Six Guns qui est plus gourmand, et le jeu saccade autant en ajoutant quelques freeze. D’ailleurs, la batterie à légèrement chauffé durant la partie. Pour les petits jeux tels que Angry Birds, tout marche à la perfection. Le Lumia 640 n’est pas une bête de course, son GPU est d’ailleurs un entré de gamme et il n’y a qu’un Go de RAM à l’intérieur.

[nextpage title= »Photos »]
L’appareil embarque un 8 mégapixels agrémentés par quelques fonctionnalités comprises par le Lumia Camera telles que la balance des blancs, la vitesse d’obturation, la sensibilité, mise au point et la luminosité. Cependant, du bruit vient s’ajouter lorsque l’image est prise en basse luminosité. Les vidéos peuvent être enregistrées en 1080p/30 fps. La caméra dans son ensemble fonctionne bien, mais rien de transcendant. L’appareil photo s’occupe juste de faire son travail. Le logiciel photo fonctionne donc assez bien, et fournit une multitude d’options, filtres, etc.

WP_20150420_15_54_58_Rich

WP_20150420_15_54_45_Pro

wp_ss_20150420_0001

wp_ss_20150420_0003

wp_ss_20150420_0002

[nextpage title= »Benchmarks »]
Malheureusement, le store ne dispose pas d’énormément d’applications comme chez ses concurrents, mais voici tout de même quelques benchmark !

wp_ss_20150414_0003

wp_ss_20150414_0001

wp_ss_20150414_0002